Nuit Blanche

Avant la fin d’année était synonyme de fêtes de l’école, de kermesse et autres gouters et festivités qui clôturaient dans la gaité et la joie un cycle scolaire.

Il y avait comme un air de vacances dans ces journées et on s’autorisait à trainer un peu  pour profiter en famille ou avec des amis de ces soirées plus longues.

C’était le temps de l’insouciance et de l’enfance …

Et puis les petits ont grandi …

et depuis quelques années (Ben oui! 3 les uns après les autres …)

 Fin d’année = bac, permis, concours, examens, mémoires, soutenances …

Je pensais en avoir terminé avec cette angoisse, cette boule au ventre devant un examinateur, un jury ou une feuille blanche …

Terminées ces nuits à réviser en boucle …

Et ! ben non … et le pire c’est de s’apercevoir qu’on angoisse encore bien plus pour les autres et en particulier pour ses poussins!

« Je passe encore une nuit blanche
Une traversée de la manche
Je compte les moutons qui s’y baignent
Me cogne au ding dong de big ben

Je passe encore une nuit blanche
Une heure sur le dos deux sur la tranche
J’essaye un rêve puis le rature
Passe par toutes les températures. « 

(Renan Luce)

Quand en plus la SNCF s’y met pour pimenter l’organisation minutieusement préparée c’est plus la traversée de la Manche, c’est la traversée de l’atlantique !!!

Bref! l’autre nuit, après l’épisode:

  » Mes yeux ouverts cartographient
Grâce au diodes de la chaîne hi fi
La moindre trace sur le mur
Que laisse les défaut de peinture. « 

(Renan Luce)

Je me lève et décidée à compter les moutons, je prends ma tablette et … je tombe sur cette page du très joli blog de clairette tricote

Et je vois cet adorable petit mouton!

En poursuivant ma lecture j’apprends que le tuto vient de cet autre très beau blog Oh bout du fil où la créatrice nous fait gentiment le cadeau de ce si mignon petit mouton appelé Frimousse .

Et là, le coup de foudre!

Il fallait que je le confectionne à tout prix!

Donc me voilà à 4h du mat mon crochet à la main à retourner ma malle aux trésors pour dénicher des laines compatibles …

( Non! ça ne pouvait pas attendre! )

Et voilà! le mien s’appelle Jason, Jason le mouton

DSC_0738

Il est du genre timide

DSC_0739

Il est doux, gentil et patient mais peureux et manque un peu de caractère …

DSC_0736  DSC_0737

Mais so mimi !!!

Il est confectionné avec amour au crochet 3,5  avec la laine Caline de Bergère de France colori Jerry

et sa toison en 4,5 en Teddy de bergère de France colori Blanche-neige

c’est la mascotte de la promo, il faut que je lui fasse des amis!

Publicités

13 réflexions sur “Nuit Blanche

  1. « S’il te plait crochète-moi un mouton »
    Trop mignon ce Jason. Je suppose qu’il va prendre soin de sa toison… 😛
    Et le petit détail de la clochette du lapin or, j’adore ! 😀

    J'aime

  2. Je craque completement trop beau trop mignon ton petit mouton et cela fera un joli cadeau de naissance. Et oui il faut bien le dire qui n’a pas eu son doudou…

    J'aime

    • Merci par ce si gentil message! Tu vois c’est plus simple quand nos poussins sont dans notre bidou! J’ai beaucoup de plaisir à te suivre et te lire. Je vais progresser en anglais!:)

      J'aime

  3. Quelle jolie surprise de découvrir ton Jason, très jolie réalisation, merci à Claire de m’avoir fait découvrir ton joli blog

    J'aime

    • Merci pour ce si charmant cadeau de ton tuto très clair de Frimousse! J’ai pris un vrai plaisir dans mes « nuits blanches » à le faire naitre! Continue à nous faire rever avec toutes tes créations …

      J'aime

  4. Joli petit mouton ! Mais c’est ton article qui me touche vraiment.
    Comme je comprends tes nuits blanches, les révisions, les examens, les déplacements minutés. On s’inquiète mais on n’a pas (plus) la main, ils sont grands, ils se débrouillent, mais on s’inquiète, que faire d’autre ? Je n’en suis pas à crocheter en pleine nuit, mais me lever 2 ou 3 heures avant le réveil (ça commence à faire sacrément tôt) pour vérifier mes messages … ah ben tiens il y en a un justement, elle n’est pas couchée, elle essaie de finir son mémoire … elle s’étonne que je sois déjà debout … oui je pensais à elle, à eux … que faire d’autre ?
    Bon dimanche

    J'aime

    • Ta réponse me touche beaucoup! Je ne suis pas toute seule à ressentir ces symptômes de « mère poule » … On s’inquiète et il ne faut pas le montrer, être toujours forte et positive, et la nuit on doute et on se sent si impuissante …
      Merci pour ce petit mot!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s