Une Chataigne en ville

Ma jupe Chataigne de Deer and Doe cousue (ici ) , il me fallait un cadre un peu « spécial » pour vous la présenter …

Qui dit jupe dit « ville » !

J’ai attendu patiemment (pas facile pour moi !!!), un beau week end ensoleillé pour une belle séance shooting en zone urbaine.

Vous êtes prêts ? je vous emmène en petite visite insolite de Grenoble, comme j’aime la regarder et la re-découvrir à chaque fois …

Suivez moi !

Quand on vit comme moi dans une région de montagne, où la nature est vraiment omniprésente avec une force sauvage et irrésistible on a tendance à oublier les villes qui du coup se font plus discrètes que dans certaines régions.

Grenoble en fait partie. La ville la plus plate de France, est nichée entre massifs du Vercors (à l’ouest et au sud-ouest), de la Chartreuse (au nord), du Taillefer (au sud-est) et de la chaîne de Belledonne (à l’est). Elle est approximativement au centre de la partie française des Alpes.

La ville entourée de montagnes très proches faisait dire à Stendhal « Au bout de chaque rue, une montagne… ».

Et c’est vraie que la ville toute entière semble tourner vers les sommets !

Quand on arrive, à peine la Porte de France dépassée (l’entrée ouest de Grenoble), nos yeux sont de suite attirés par les monts enneigés.

Et j’en oublierai presque de montrer ma jupe !!!

Allez un petit demi tour, pour voir la jupe de face …

(désolée, je garde la doudoune !!!)

Mais très vite l’attraction de la ville, sa particularité nous rappelle …

… je veux parler des fameux et célèbres « Bulles » de Grenoble !

(ou oeufs pour pâques quand ils s’ornent d’un petit noeud )

Enjambants l’Isère pour monter jusqu’à la Bastille

avec, toujours en points de vue les sommets …

 » Si vous croisez des randonneurs en plein centre-ville, ne soyez pas étonnés : ni dingues ni perdus, ils se rendent certainement au pied de la Bastille pour entamer une balade.

Idem lorsque vous entendez le cliquetis des mousquetons dans Grenoble : c’est sans nul doute un groupe qui se dirige vers la via ferrata.

« Depuis 1934, que l’on grimpe à pieds ou par les Bulles, toute l’année la Bastille est un incontournable grenoblois : quelles villes peuvent se vanter d’avoir une véritable montagne comme terrain de jeux, à deux pas du centre-ville ? Prenez un moment pour admirer la vue depuis la terrasse des Géologues, détaillez Grenoble quartier par quartier jusqu’aux confins de l’agglomération : le panorama à 180° est ébouriffant – et même le Mont-Blanc s’invite dans le paysage. »

Mais aujourd’hui pas de loisirs sportifs, mais une ballade au fil des rues …

Nous empruntons la nouvelle zone piétonne le long des quais pour rejoindre le quartier Saint Laurent.

L’orientation bien ensoleillée permet de poser un court instant ma doudoune !

Situé sur la rive droite de l’Isère, c’est l’un des quartiers les plus anciens de la ville.

avec sa fameuse Fontaine au Lion

« Un serpent, un lion, une fontaine. Située sur la place de la Cymaise, au cœur du quartier Saint Laurent, la fontaine au lion intrigue autant qu’elle attire. Tout au long de l’année, les touristes sont nombreux à venir s’y faire photographier. Elle est devenue un symbole de Grenoble.

Le serpent et le dragon symbolisent depuis des siècles deux rivières se rejoignant à Grenoble : l’Isère et le Drac :

Le serpent : l’Isère, qui traçait de nombreux méandres dans la vallée du Grésivaudan, en amont de Grenoble.
Le dragon: le Drac, qui avait des fureurs d’un monstre sauvage, d’où son nom

La cité dauphinoise a connu plus de 150 inondations dont la moitié entre 1600 et 1840. La faute à l’absence de digue jusqu’au début des années 1840. Les eaux emportèrent à plusieurs reprises l’unique passerelle de Grenoble à l’époque, au niveau de l’actuel pont Saint-Laurent. La construction de la fontaine au lion célébrait ainsi la fin des inondations sur la ville. Depuis 1957, à l’occasion du bimillénaire de Grenoble, une plaque trône en haut de la fontaine pour rappeler le premier pont jeté à cet endroit en 43 avant J.-C.

Désormais, les deux rivières sont maîtrisées. Le lion et le serpent domestiqués. »

On continue ?

« La principale rue qui jalonne ce quartier est la rue Saint Laurent.

Très étroite, longue d’environ 400 m, elle démarre de la petite place de la Cymaise qui borde le quai et où trône la fontaine au lion et se termine en rejoignant le quai devant la Porte Saint Laurent .

Avec la Porte Saint-Laurent démarrent les fortifications de la Bastille, et l’un des deux chemins piétons permettant d’accéder au site le plus fréquenté de la ville, la Bastille. »

(ils sont fous ces grenoblois !!!)

On traverse l’Isère pour admirer d’autres sommets , le Vercors

Et rejoindre l’autre incontournable de Grenoble: Le Musée de Grenoble 

Les marches qui mènent au musée sont l’occasion de faire défiler ma petite jupe !

Profitez bien après je remets ma doudoune !!!

Apres un petit clin d’oeil « vintage » devant un vespa , montée des marches façon Cannes …

Et pause pose devant l’entrée.

Admirez au passage, mon passepoil qui souligne élégamment la coupe de la jupe !😉

Oui! j’en suis très fière !!!

Juste un arrêt devant la fontaine La Fontaine des trois ordres, également appelée Fontaine du centenaire.

Et l’occasion de textoter tranquillement avec mes pious …

« C’est un monument commémoratif des évènements pré-révolutionnaires de l’été 1788 à Grenoble que sont la journée des Tuiles et la Réunion des états généraux du Dauphiné. Inaugurée en 1897, elle est située sur la place Notre-Dame à Grenoble.

C’est un bassin circulaire de 12 mètres de diamètre avec en son centre un fût central de 9 mètres de haut supportant trois personnages en marbre de Carrare, fraternellement réconciliés autour des tables où s’inscrivent les droits de l’Homme. Les personnages symbolisent les trois ordres dans la société du Dauphiné, sous l’ancien régime : le Tiers État, le Clergé et la Noblesse, précurseurs des trois ordres du serment du jeu de paume de Versailles.

Au milieu du bassin, quatre tritons lancent par leur conque un jet d’eau vertical, et quatre griffons crachent l’eau par leurs naseaux.

Les quatre faces du fût portent en lettres d’or des inscriptions relatant les grandes dates de la Révolution française, depuis la journée des Tuiles, jusqu’à son avènement à Versailles, le 20 juin 1789 lors du serment du jeu de paume. Véritable livre de pierre, le monument comporte sur ses quatre faces des inscriptions historiques. »

Nous sommes là vraiment dans le coeur historique de Grenoble et poursuivons par les petites rues piétonnes et sinueuses aux animations diverses et variées qui nous permettent de flâner tranquillement à notre guise.

Plutôt étroites pour certaines, ces rues forment un véritable labyrinthe, parsemé de commerces, de pubs et de bars.

Quelques détails insolites en vitrines attirent notre attention…

Sous l’oeil bienveillant de la commerçante qui nous explique qu’elle a toute une collection, des pièces rares que certains touristes souhaiteraient bien acquérir mais dont elle ne veut se séparer sous aucun prétexte …

Au détour d’une rue nous sommes accueillis en musique par un petit groupe qui fait l’animation pour notre plus grand plaisir !

Notre petite rue débouche enfin  sur la Place Saint André

 » Cette place comporte également des terrasses, très actives de jour et de nuit dont le café La Table Ronde, un des plus vieux cafés de France. Mais elle abrite surtout la collégiale Saint-André, le théâtre municipal de Grenoble et l’ancien Palais de Justice. Le palais du parlement du Dauphiné (cour souveraine de justice) depuis 1453, devient le palais de justice à la Révolution. « 

et sa fameuse statue du chevalier Bayard

Sa vie est à l’origine du personnage du chevalier sans peur et sans reproche qui symbolise les valeurs de la chevalerie française de la fin du Moyen Âge.

Une dernière petite pause en haut du jardin de ville et au départ du téléférique vers la Bastille.

Un dernier regard vers les Bulles …

(que nous n’emprunterons pas au vue de la queue en ce week-end de vacances …)

Et nous rentrons enfin!

J’espère que cette petite balade vous a plu et que vous n’êtes pas trop fatigués ? Sinon, dégustez vite un bon Green-Chaud pour vous sentir mieux !!!

Publicités

43 réflexions sur “Une Chataigne en ville

  1. La châtaigne te va vraiment très bien ! Bravo au mannequin et au photographe qui ont si bien su la mettre en valeur ! 🙂
    Et merci pour ces jolies photos de ma ville natale. Des tas de souvenirs sont remontés à la surface… J’étais justement sur le site admission post-bac pour mon fiston et devine dans quelle ville il souhaite faire ses études ? 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Ta jupe est validée bien sûr ! Elle te va vraiment bien et cette couleur est super canon ! Quant au passepoil, il est juste super !!!
    Merci pour la visite guidée, la prochaine fois on pourrait prendre les bulles, hein Mine dis, teuplé Mine ???

    Aimé par 1 personne

  3. Waow !! C’est magnifique Grenoble !!! J’adore cette balade que l’on vient de faire !!! C’est vraiment très dépaysant, et tellement bien raconté !!! Une merveille !!!
    Et en parlant de merveille, je confirme, cette Châtaigne est incroyable !!!! Elle te va vraiment super bien, et il n’y a rien à dire, une petite touche de passepoil, ça fait toujours du bien !!! Vraiment vraiment vraiment bravo pour cette sublime réalisation !!!!

    Aimé par 1 personne

    • Je suis ravie si ça t’a donné envie ! Mai en général quand on vient dans la région ce n’est pas trop pour la ville et en particulier Grenoble … Et c’est dommage !!!
      T’inquiètes pour le froid j’ai pas mal gardé ma doudoune qui est très chaude !!! 😉

      J'aime

  4. Ah ça donne envie d’aller au ski ces photos ^^
    Mais je suis intriguée par les oeufs (oui dans les pyrénées on parle d’oeufs aussi et la mairie utilise même les anciens pour la déco de paques^^) qui montent 4 par 4 ???
    Et un gros « j’aime » pour le vespa^^
    Pas de commentaires pour la jupe tout a déjà été dit

    Aimé par 1 personne

    • Ah ! Cette année c’est pas gagne pour le ski avec une météo treeeeees clémente ! Mais les sommets et les montagnes ça nous gagnent ! N’est ce pas?😊

      J'aime

  5. Oh la la!! c’est superbe!! Et la Jupe ! Et la ville..
    Les montagne en fond c’est vraiment beau….la richesse de l’histoire, c’est se qui fait que la France est si attirante.. L’histoire est moins riche en Amérique du Nord!
    Mon frère est pas loin de Grenoble….il me dit toujours que c’Est beau chez lui!! et c’Est tellement vrai!
    Quand à ta jupe…la couleur est juste parfaite.
    Rose, xx

    Aimé par 1 personne

    • Chez toi c’est tellement plus grand, plus sauvage … Nous c’est tout petit à côté ! 😉
      C’est trop top que tu aies de la famille près de chez moi ! Quand tu vas voir ton frère fais moi signe ! Ce serait magique de se rencontrer …😍

      J'aime

  6. Tes posts « cartes-postales » sont tellement agréables à lire, qu’on en oublierait presque cette superbe jupe !!! J’adore la couleur et ton passepoil !! Elle te va à merveille !! Merci pour nous faire voyager dans tes montagnes !

    Aimé par 1 personne

  7. Coucou Mine
    très jolie chataigne que tu portes à ravir en plus !
    bravo à toi
    et merci pour cette belle balade dans Grenoble !
    Cette ville est superbe entourée de ces montagnes !
    Bizz et bon WE
    Val

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s