Robe Twiggy de Kit By Klo légère comme une plume !

A moins de vivre sur une autre planète, d’être complètement hostile à la mode ou hermétique aux tendances … vous n’avez pas pu passé à coté de la valeur montante de cette année : les volants !

Frou frous, basques ou petits volants, on en trouve dans toutes le pièces phares et chez toutes les marques !

Et c’est tant mieux car en plus d’être très féminin,  c’est juste le petit plus qui fait la différence, la petite folie qui fait tourner les tissus et les têtes …

Associé avec une robe, les volants font rentrer un air printanier et frais dans une garde robe !

Quand je l’ai vu chez Barbara du blog Bee made j’ai de suite craqué ! Elle avait tout pour plaire … De qui de quoi ?

Je parle de ce patron : la Robe Twiggy de Kit By Klo

 » Robe ample aux manches 7/8ème, agrémentées de volants et fermées par un joli noeud aux poignets. Sa jupe légèrement froncée lui donne du volume.
Elle ira à tous les styles, et à toutes les morphologies. »

Parce qu’en plus des petits volants, elle a les poignets terminés par deux liens à nouer, le plus du plus !

Volants et noeuds = fifiiiiiiiille !

Cette marque est une de mes favorites avec son packaging original et unique !

Je vous en ai déjà parlé ici et .

Le patron en poche, je n’arrivais pas à me sortir de la tête qu’il me fallait un tissu écossais … Une idée fixe, une lubie … que sais-je !?!

Peut être le coté faussement sage un peu écolier de la robe ? Peut être les différentes versions vues avec des carreaux ?

Ne cherchez pas ! Quand j’ai une idée en tête, rien ne peut me faire changer d’avis !!!

Je suis partie sur un crepe polyester ecossais marine (noir)/ blanc (crème). Coupon de 3m des Coupons St Pierre déniché à la Boutique de Modes et Travaux de Saint Lazare (mon lieu de perdition…)

C’est un tissu un peu froissé, tres léger et tres tres agréable à porter !

 Léger comme une plume !

(d’ou mon titre)

Super contente de mon choix, je n’ai pas sur le coup réfléchi à la difficulté de travailler les carreaux …

Nouveau challenge pour moi !

J’ai passé une semaine à réfléchir, poser et disposer mes différentes pièces, à me poser mille et une question sur le sens des rayures, les marges de couture, les aspects visuels … Qu’on ne vienne pas me dire que la couture n’est pas une activité intellectuelle !!!

Vous pouvez noter au passage le raccord même au niveau des poches  !

(du travail d’orfèvre !!! 😉)

Comme toujours j’ai passé de longs moments à étudier les différentes versions des blogueuses et j’ai suivi leurs remarques en ce qui concerne l’ordre de montage .

J’ai assemblé parmentures dos et devant ensemble avant de les monter sur le haut de la robe. (Haut monté en premier par les coutures épaules) et j’ai terminé par la patte de boutonnage après avoir monté ma robe haut +bas .

Mis à part ce petit ajustage, je n’ai rien modifié au patron. Celui ci taille plutôt grand et j’aurais tres bien pu (à savoir pour ma prochaine!) faire la taille en dessous.

Surtout que je m’étais fixé comme autre challenge de faire de vraies boutonnières et une belle patte de boutonnage .

(Je dis « vraies », car jusqu’à présent je me suis toujours arrangée pour faire une fausse patte de boutonnage et coudre mes boutons par dessus et enfiler par la tête … Oh! la mauvèèèèèèèèèse élève !)

Cette fois ci , c’était décidé, j’allais me mesurer avec mon pied boutonnière !

Même pas peur !!!

(au final, j’enfile quand même ma robe par la tête mais sans déboutonner …)

Je suis aussi tres fière du choix de mes boutons

Bleus avec une fantaisie blanche

Ca reprend bien les couleurs de mon tissu !

Le présentations étant faites et les points techniques mis en étude … c’est avec grande fierté que je vous présente ma Robe Twiggy !

Et pour cela je vous emmène aujourd’hui au Jardin des Cinq Sens dans le parc du musée Pissaro à Pontoise.

Le jardin des Cinq Sens, au coeur du parc du musée Pissarro, couvre une surface de 1250m². Le musée Pissarro est installé dans une maison située sur le site de l’ancien château qui domine l’Oise.

D’une superficie de 7 600 m², le parc du château se situe sur les hauteurs du centre-ancien, surplombant les remparts. Ce site offre un panorama exceptionnel sur la Vallée de l’Oise, le plateau Saint-Martin, le quartier de Marcouville et le cœur historique de la ville.

 Le musée présente par rotation ses collections permanentes d’œuvres des peintres paysagistes, du pré-impressionnisme au post-impressionnisme (1860-1910)..

Vous pouvez y découvrir des œuvres de Pissarro et de ses fils Lucien, Georges et Ludovic-Rodo mais aussi de Daubigny, Guillaumin, Signac, Hayet, Piette, Cézanne, Caillebotte, Goenette, Luce…

Le parc compte bon nombre d’allées, d’arbres centenaires.

En 1791, la commune propose de faire de ce terrain une promenade publique et en 1794 d’y ériger un ”monument en forme de montagne, à la gloire de la Liberté, pour transmettre à la postérité la mémoire des glorieux travaux de la convention Nationale”.

Les vestiges de cette butte sont aujourd’hui toujours visibles au centre du parc. La promenade publique ne verra jamais véritablement le jour car elle est rapidement fermée aux visiteurs, notamment suite à des plaintes de riverains domiciliés en contre-bas et qui se plaignent de jets de pierres. (comme quoi l’époque actuelle n’a pas le monopole des incivilités !)

 

 Aujourd’hui, les derniers vestiges encore visibles du château sont le rempart ouest, les casemates qui servaient à la défense du pont-levis et la base d’une tour ronde.

de ce rempart ouest nous avons une tres belle vue sur le coeur historique de la ville autour de sa cathédrale, la Cathédrale St Maclou

Saint Maclou ou saint Malo (Sant Maloù en breton), dit aussi Malo d’Aleth, encore appelé en latin Maclovius ou Machutus, est l’un des sept saints fondateurs légendaires de Bretagne continentale.

(et non! rien à voir avec les tapis !!!!)

Sous le parc existe une ancienne carrière, appelée plus communément la petite carrière du château. Après y avoir extrait le calcaire, cette dernière a servi de lieu de stockage au Château.

Un superbe escalier voûté de 66 marches, datant du XVe siècle et très bien conservé, permet d’y descendre.

Le jardin du Musée Pissarro est en partie aménagé pour les personnes mal-voyantes, et les visiteurs sont invités à toucher et à sentir les nombreuses plantes aromatiques ou dotées de textures très particulières.

Le jardin est une clairière circulaire où se croisent deux allées engazonnées. Il offre une belle vue sur le sud et l’ouest de Pontoise et sur ses environs. A l’entrée du jardin, de forme circulaire, un sas exhalant le parfum suave de viorne accueille le visiteur.

Les espèces ont été choisies en fonction de leur parfum et de leur floraison répartie dans le temps. On peut toucher, sentir, goûter les plantes aromatiques ou médicinales du jardin.

De nombreuses variétés de plantes sont représentées : les géraniums, les campanules, les menthes, les hellébores, la sauge, le romarin, le seringa, l’osante, l’érable trifide, le cerisier du Tibet, l’Orange du Mexique…

Voilà! la visite est terminée, j’espère que ça vous a plu …

Le beau temps et la beauté du parc m’on fait un peu tourner la tête …

     

Voici ma version de la Robe Twiggy de Kit By Klo

Je vous souhaite de passer un très beau week end de Pâques et que le soleil soit au rendez vous !!!

 

 

Advertisements

11 réflexions sur “Robe Twiggy de Kit By Klo légère comme une plume !

  1. Très bon choix ce tissu ! J’adore le bas des manches. Le raccord des poches est impressionnant. La visite de ce jardin semble vraiment intéressante d’autant plus que l’on peut goûter les plantes, j’adorerais.

    J'aime

  2. Super jolie cette robe ! et les manches terminées par un noeud, quelle bonne idée !!! Moi aussi je la verrai bien dans ma garde-robe mais je ne me lancerais pas sur des carreaux 😉 Et pour les boutonnières, bravo ( je les évite également malgré mon pied performant …)
    Bon week end à toi aussi !

    J'aime

  3. J’adore ta robe ! Bravo pour l’exploit du motif dans la poche… 🙂 Je craque aussi pour tes manches que je trouve absolument superbes ! En plus, tu me donne envie d’aller visiter Pontoise, chose qui ne me serais jamais venu à l’esprit… Bises.

    J'aime

  4. Mais qu’est-ce que j’aime cette robe !!!! Avec ce tissu à carreaux, c’est une vraie petite merveille !!! Elle te va vraiment très bien et puis niveau confort, elle doit être imbattable !!! Et puis surtout, bravo pour tes raccords, c’est un boulot de dingue et bravo aussi pour ces chouettes boutonnières, sans compter que tes boutons sont vraiment craquants !!! Très belle réussite et merci pour la balade !!!

    J'aime

  5. Très très jolie robe ! Tu fais très écolière du début XXème (et en plus, c’est une jupe qui tourne, tu as vérifié, j’ai vu ! 😉 ) Je trouve que tes raccords sont au top, surtout celui des poches et j’adore tes boutonnières ! 😉 Tu avais avais donc triché sur les boutonnières toutes ces années ? tsss, tsss (il m’arrive de faire pareil, j’avoue).
    Merci pour la visite, encore un joli coin.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s