Mon perfecto Charlotte Auzou

« Au bord de l’eau
Il y a cette fille qui m’appelle
Elle me trouve beau
Au bord de l’eau
Je passe des heures avec elle
Sans dire un mot » …

Cest un peu ça… mon Perfecto je l’appelle depuis cet été, depuis que j’ai acheté son livre, vous savez L’atelier de Charlotte Auzou.

Entre autres j’avais craque pour cette veste.

Au bord de l’eau, au fil de la Mayenne,  on avait flashe avec ma jeune Padawan Couture  ( elle se reconnaîtra😘 ), il était en haut de notre Do-Liste, avec le petit challenge de travailler une matière Jersey. Cap ou pas cap de travailler du jersey ? 😊 Moi, c’est fait !

Au bord des blogs,  au fil des jours, j’ai longtemps rêvé sur toutes les versions déjà réalisées.

J’ai noté les astuces et modifications.

Et puis un matin …

 « Dans le jour à peine éclos
Alors qu’il fait déjà chaud
Je suis parti » …

 « Ne pas affronter la ville
Je ferai le tour de l’île
C’est mieux ainsi « 

On ne me remarque plus

« Une ombre au coin de la rue

Un être à part

On s’amuse, on me plaint
Rien de tout ça ne m’atteint
car quelque part

J’ai passé tellement de temps
à faire mon intéressant
Qu’un soir je me suis perdu

Voilà ce que je vais faire
Aller au bout de la terre
L’océan à perte de vue

Au bord de l’eau
Il y a cette fille qui m’appelle
Elle me trouve beau
Au bord de l’eau
Je passe des heures avec elle
Sans dire un mot »

(Gérald De Palmas )

 

Mes infos :

La Mine’s touch

  • Une double surpiqure tout autour pour une finition pro (utilisation de l’aiguille double !!! je m’épate moi même !😉). C’est difficile à distinguer sur les photos, mais j’ai poussé le sens du détail en utilisant Deux couleurs : un fil noir pour rappeler la fermeture et un fil bleu canard comme mon tissu … 😊

  • J’ai posé un biais Frou Frou sur tout le pourtour des parementures pour plus de propreté et une petite fantaisie (Bon, je sais une fois fermé ça ne se voit pas , mais moi je le sais ! 😍). biais que j’ai choisi noir en rappel avec la couleur de mon zip.
  • J’ai confectionné au bout de ma tirette une petite déco avec le reste de mon biais .
  • Et enfin j’ai rallongé ma veste de 5cm sur le bas et aux manches.

Alors vous venez avec moi au bord de l’eau et en musique …

Photos prises sur les rivages du lac de Paladru en Isère, 5ème plus grand lac naturel de France.

Le lac de Paladru est un haut lieu d’archéologie subaquatique, et sa notoriété ne tient pas uniquement au célèbre film d’Alain Resnais « On connaît la chanson », ou l’une des antagonistes réalisait une thèse sur « les chevaliers paysans de l’An Mil au lac de Paladru. »

Et comme je suis sûre que ça vous intéresse, un peu d’histoire …

« Les recherches archéologiques, commencées dans les années 70, ont dévoilé le pan d’une histoire encore peu renseignée par l’archéologie : celle des sociétés néolithiques et des débuts de l’An Mil.
En effet les rives du lac accueillent en 2700 av J.C. l’une des 1ère communautés humaines de l’Isère : le village néolithique des Baigneurs. Et plus tard ce sont les chevaliers de l’An Mil qui s’installent sur le site de Colletière.
L’importance des découvertes effectuées au cours des premières campagnes d’archéologie, dans les années 70, conduit rapidement les équipes, sous la direction d’Aimé Bocquet, Michel Colardelle et Erice Verdel, à transformer ces interventions de sauvetage en fouilles programmées. Le travail des archéologues s’intensifie, se précise et, très vite, les sites acquièrent une renommée nationale puis internationale. Le lac devient alors un lieu d’expérimentation des techniques de fouilles subaquatiques et un site de référence pour la rareté des objets trouvés.
C’est au Musée Archéologique du lac de Paladru à Charavines que vous découvrirez le résultat de ces fouilles. » (Office de tourisme du Pays Voironnais)

Et pour le snood  » Au bord de l’eau »? … A suivre très bientôt pour les infos ! 😊

Le pull qui se prenait pour un gilet …

« Il y a (pas) bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… (Non! je rigole !!!), juste à coté de chez moi dans ma petite boutique de laine préférée ( Chez tricotine), j’avais acheté le dernier bouquin de Phildar édition Marie Claire : Tricots de Fête (clic- clic ).

Tout d’abord je confesse, j’adooooore les bouquins! mon plus grand plaisir c’est le soir  bouquiner tranquillou un bon roman, une revue de couture, un magasine de tricot… moi, ça m’entraine directement dans les bras de Morphée pour des rêves créatifs!

Je suis aussi une Fan de Marie Claire Idées (enfin surtout avant) alors j’ai du mal à résister à l’association avec Phildar pour les modèles.

Enfin, j’aime bien le concept, de tricots et d’accessoires pour toutes les occasions festives: Noel, la Saint Valentin, pâques, halloween etc …

= 3 bonnes raisons pour acheter ce livre.

Bref! vous avez compris, ce livre et moi c’est une histoire d’amoooooour qui ne fait que commencer !

« Tu me fais tourner la tête
Mon manège à moi, c’est toi
Je suis toujours à la fête
Quand tu me tiens dans tes bras
Je ferais le tour du monde
Ça ne tournerait pas plus que ça
La terre n’est pas assez ronde
Pour m’étourdir autant que toi… »

Et puis surtout j’ai complètement craqué pour le modèle de Noel, un, me semblait il gilet de fêtes, chic, classe et brillant! (tout ce que je recherche!) avec juste un peu de bulles pour faire briller les yeux ! ✨

J’avais justement de la laine en réserve (l’hiver en cas de fortes chûtes de neige, et d’hibernation, il vaut mieux être prudent et faire des stocks !), la laine Comète de chez Plassard en bleu nuit. Je trouvais que c’était parfait !!!

Chaude, moelleuse avec un léger fil brillant très, très discret … Parfait je vous dis!

Et là, les choses se compliquent …

Tout d’abord je ne suis pas du tout sur la bonne taille d’aiguilles , du 6 pour moi au lieu du 5 pour le modèle tricoté en fil double Phil Light.

Bon, mais ça j’ai l’habitude … Je m’adapte assez bien aux changements de laine.

Mais en regardant mieux les explications, je m’interroge …

Le dos, le demi devant, l’autre demi devant … tout ça est bien normal, mais ensuite le devant …

What ???

Alors oui, ce n’est en fait pas un gilet, mais bien un pull en trompe l’oeil, façon faux gilet !

Pas découragée ce pendant, aiguilles, et calculatrice en main, j’ai re-ecris le modèle en l’adaptant à mes souhaits !😊

Tout ceci bien sur avec l’aide de mon conseiller technique, mannequin …petit ourson à tout faire !

Vous voyez, on est super concentrés tous les deux !!!

Tout d’abord, moi je voulais un gilet!!!

J’ai gardé le coté devant attaché à l’encolure, les pans des demi devants s’ouvrant comme un rideau de théâtre (j’aime bien l’image! Pas vous ?😉)

Il a fallu cependant que je re-travaille les diminutions de l’encolure qui me semblait un peu basse. Et j’utilise toujours ma méthode qui a fait ses preuves, de ne pas tricoter une bande d’encolure à part mais de remonter directement sur l’ouvrage les mailles nécessaires à l’encolure et de tricoter avec une aiguille circulaire. C’est plus propre, pas de coutures, et ça tombe bien mieux car je peux vraiment adapter à mon ouvrage mon encolure.

J’ai raccourcis les manches façon 3/4, ma laine étant épaisse, je ne voulais pas alourdir mon ouvrage façon grosse veste, le but étant une petite veste un peu chic !

Et voilà le résultat !

Exactement ce que j’avais en tête.

Bon, il ne manque que la flûte de champagne, à défaut, j’ai pris une pelote de Comète qui me reste …

Je remercie chaleureusement mon petit apprenti pour son soutien!

Cannelle me souffle à l’oreille de réitérer l’aventure …

C’est vrai que le modèle initial me tente aussi …

Je pense que je vais garder l’idée …

Une nouvelle version … en gilet ou en pull?

« Tu me fais tourner la tête
Mon manège à moi, c’est toi
Je suis toujours à la fête
Quand tu me tiens dans tes bras
Je ferais le tour du monde
Ça ne tournerait pas plus que ça
La terre n’est pas assez ronde…
Mon manège à moi, c’est toi! »

 

 

 

 

Une lumière dans la nuit …

« Mais vous savez, on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres… Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. »

But you know happiness can be found even in the darkest of times, when one only remembers to turn on the light.

Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban

 » Quand nous rêvons, nous entrons dans un monde qui n’appartient qu’à nous. »

Laissons-le nager dans l’océan le plus profond ou planer au-dessus des nuages les plus hauts.

For in dreams, we enter a world that is entirely our own. Let him swim in the deepest ocean or glide over the highest clouds.

Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, Albus Dumbledore

« Nous avons quelque chose que Voldemort n’a pas, celle qui mérite toutes les guerres. »

We have something more than Tom, that is the winner for all wars.

Harry Potter et l’Ordre du Phoénix 

Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment.

Harry Potter et L’ordre du Phoenix

« Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite… ou pas  ! »

Marion Poppins le mouton

« Le vent est à l’Est
La brume se lève
Quelque chose se prépare
Et arrivera tôt ou tard »

Dans la vie ce que je préfère à toute autre chose c’est de créer du reve …

Quand je serai grande … je veux raconter des histoires … des histoires de doudous et petits compagnons, pour petits et grands rêveurs …

Pas le doudou standard et universel, non! THE doudou fait pour VOUS !

ma devise (clic-clic)

« Dis moi qui tu es , et je te raconte TON doudou .. »

Voici, donc mon dernier petit Frimousse en mode si j’étais …

Marion Poppins le Mouton

Portée par le vent d’Est … dans un tourbillon d’imagination.

Vêtue de sa redingote noire , de son chapeau fleuri et de son écharpe rayée, elle est prête à vivre plein d’aventures merveilleuses.

Tres élegante en toute occasion, elle ne sort jamais sans ses gants blancs et ses bottines à boutons !

Elle a plus  d’un tour dans son sac à trésor !

Comme la célèbre héroïne, elle sait ré-inventer le monde, enchanter le quotidien et faire sourire la vie !

Avec elle tout devient facile et amusant !

Tres talentueuse, c’est aussi une fine cuisinière et elle adore préparer des bons gâteaux .

Alors surveillez bien le vent  quand il tourne à l’Est …

… Quelque chose se prépare …

Marion Poppins arrive pour souhaiter un :

« Joyeux anniversaire !  » 😘

 Pour rappel, ce petit mouton est librement inspiré par le modèle Frimousse du blog Oh Bout du fil dont le tuto est ici. (Merci Virginie)

Foxy. Ou un Pyj’ Fun pour rentrée cool !

Quand j’ai décidé de ma re-lancer dans la couture j’ai errrrrrrrrré des heures entières sur les sites de tissus en ligne. 😮

Et  là, il faut avouer on a l’embarras du choix et les combinaisons patrons/tissus étant multiples et infinies j’étais complètement perdue et incapable de me décider sur un modèle précis .

Et puis je suis tombée sur ce tissu coton de renard stylisé sur fond gris et j’ai eu un déclic : ma première cousette serait à partir de ce tissu et Of Course pour ma fille !!! 😘

Pourquoi allez vous me demander?

Tout vient de cette vidéo et de ce clip , une Private Joke chez nous. Quand on n’a pas trop la pêche on la regarde et ça repart !Un peu notre cri de guerre et de ralliement . La choré est juste magique, nous on adore ! 😄 Allez y, entraînez vous !

D’autre part ma fille qui adore la musique et la mode est une fan de la boutique Kitsuné ( label discographique français et ligne de vêtements) dont le logo est … un renard

Kitsuné en japonais signifie renard mais aussi esprit magique.

C’était tout décidé!

Avec un tel tissu j’optais pour une petite tenue d’intérieur cool pour les soirées pyj’ et les grasses mat’ des After.

Assorti à un coupon de velours milleraies couleur rouille, se serait parfait !

A ce stade, il fallait trouver le patron. Apres recherche (et quelques échanges avec Mathilde !😉), je cherchais quelque chose de simple (pour mon premier vêtement, mieux vaut ne pas se planter!), confortable et jeune.

J’ai fait l’acquisition du livre de Charlotte Auzou ici ainsi que celui de l’atelier de Blousette Rose ici.

Deux livres que je recommande vraiment!

Les modèles sont variés et peuvent être déclinés avec d’infinies compositions. Les détails sont vraiment top sur des patrons simples et classiques.

Les explications sont très claires et la marche à suivre en photos permet de bien comprendre toutes les étapes.

Si vous vous inscrivez sur le site de Blousette Rose vous recevez un super gentil mail de bienvenue pour vous encourager!

J’aime vraiment toute l’ambiance qu’elle sait créer.

Ainsi quand elle relate à son papa « l’histoire  » de son livre:

Il était une fois Nana. Nana aimerait bien apprendre à coudre. Elle a hérité de la vieille machine à coudre de sa grand-mère. Un dimanche, elle s’est lancée et a tué un drap de lit pour se bricoler une robe avec des ourlets à l’arrache style poncho indien. Impossible d’y passer la tête…Mais bon, elle était fière tout de même parce qu’elle a pu la récupérer pour déguiser sa fille en péruvien au spectacle de fin d’année. Incroyable tout ce qu’on peut faire avec des épingles de sûreté! La prochaine fois, elle se dit que ce serait peut-être mieux de commencer par une petite trousse… Même si en réalité, elle rêverait de se faire un short doré. … (la suite ici)

Bref! Vous l’avez compris ces deux livres vont être ma bible mon fil rouge dans les mois à venir …😊

Et c’est avec le modèle du mini short de Charlotte et du tee shirt Kaki de Blousette Rose que j’ai composé mon pyjama.

Et voilà !

De face:

et de dos:

J’ai beaucoup aimé les finitions du short: en arrondi avec des parementures que j’ai choisi de faire dans un tissu contrasté pour la fantaisie.

Pour le top j’ai suivi l’idée avec le petit triangle qui rappelle les finitions du short:

Et toujours dans un soucis du détail j’ai coupé le devant et inséré façon passepoil le velours.

Tout le haut du Top est doublé par des parementures en tissu renard pour des finitions plus soignées au niveau des emmanchures et de l’encolure.

Et voilà : ma première cousette un petit pyj’/tenue d’intérieur pour des dimanches cocooning , des veillées séries TV ou des petits dej’ tardifs …

Tenue approuvée par Cannelle

Alors, elle est pas cool la rentrée ?

Et comme il reste du tissu… affaire à suivre ! 😉

Infos:

An unexpected gift : the end !

Apres cette longue semaine d’attente insoutenable, il est temps de vous dévoiler enfin les cadeaux de La Demoiselle … (cf An Unexpected gift)

Venez tous autour de Cannelle pour tourner les dernières pages de cette aventure !

Vous pouvez découvrir chez elle ici le cadeau, ses commentaires, ses utilisations … dans son carnet de voyage de cette si belle aventure !!! 😘

 » Le récit de leurs voyages terminé, on raconta d’autres histoires, et encore d’autres, des histoires d’un temps lointain, des histoires de choses nouvelles et des histoires hors du temps, jusqu’au moment où, la tête de Bilbo Cannelle étant tombée sur sa poitrine, il se mit à ronfler confortablement dans un coin »

« Bilbo Le Hobbit  » J.R.R Tolkien

» Une pelote pour les gouverner tous

Une pelote pour les trouver

Une pelote pour les amener tous

Et dans le tricot les lier »

(https://roseandmine.wordpress.com/2014/05/05/la-communaute-de-la-pelote )

 

An Unexpected gift

« Dans un blog, écrivait une Demoiselle. Ce n’était pas un blog déplaisant, triste et ennuyeux, rempli de blablas et d’articles insipides, non plus qu’un blog sans partage et sans âme : c’était un blog d’une tricot-addict, ce qui implique la passion.

Il avait un joli bandeau comme une mosaïque, faite de carrés d’un plaid au tricot, avec un beau carré vert (vert comme la Chartreuse), exactement au centre. Ce bandeau ouvrait sur un blog en forme de pages, comme un livre (L’Odyssée du Plaid Patchwork: Livre#1) : un livre très intéressant, proposant recettes, tutos, partages et coup de coeur; il était rempli de posts originaux, avec des belles photos, des récits souvent poétiques et des invitations à venir chez elle – la Demoiselle aimait les visites. Le livre s’enrichissait d’articles variés et de nouvelles rubriques partagées et inspirées par d’autres dans l’océan des possibles – la blogosphère, comme tout le monde l’appelait à des lieux alentour – et l’on y voyait maintes petites portes rondes, à la suite des articles, des commentaires d’autres blogueuses … »

 » Comme le rapporte la tradition des fabricants et vendeurs d’aiguilles à tricoter ce n’est pas la tricoteuse qui choisit ses aiguilles mais bien l’aiguille  qui choisit son propriétaire. Toutefois, cette sélection ne s’effectue pas par le plus grand des hasards et une quantité d’indices visibles dans les éléments constitutifs d’une aiguille à tricoter trahissent des informations très personnelles sur la tricoteuse qui la détient. Selon le bois, l’élément magique, la longueur ou la souplesse d’une aiguille, on pourra ainsi apprendre énormément de chose sur la personnalité d’une tricoteuse. »

Notre Demoiselle le savait bien et c’est pour ça qu’elle avait publié un très bel article Dis-moi avec quoi tu tricotes…je te dirais qui tu es.

J’avais lancé un petit jeu souvenez vous ici,  offrir un cadeau pour fêter les non-anniversaire de mes plus fidèles lectrices.

C’est un peu un défi pour moi, faire plaisir à une copinaute en lui réalisant un objet fait main qui corresponde à ses gouts et sa personnalité dévoilée par son blog. Et concocter un petit article qui la définisse et vous la fait découvrir un peu plus.

Pour cette Demoiselle, cette fois ci, je voulais lui offrir du vert pour lui symboliser notre passion commune pour la région de La Comté et pour l’univers rêvé cinématographique commun du Seigneur des Anneaux. Le vert qui est aussi l’emblème de ma région, La Chartreuse. Le vert qui est aussi la couleur du bio qu’elle affectionne .

Quelque chose qu’elle puisse utiliser pour nos passions communes la broderie et le tricot. Pour qu’elle puisse y ranger ses baguettes ses aiguilles, et quelque chose pour accrocher ses aiguillées de fils et épingles diverses …

Quelque chose pour elle, comme je me l’imagine …

… Une Demoiselle au grand Coeur

 

Je pense que la Demoiselle se reconnaitra facilement dans ces lignes très librement inspirées par « Le Hobbit » de J.R.R TOLKIEN et de « Harry Potter » de J.K ROWLING. Et j’espère qu’on partagera encore plein d’autres histoires !😘

Et si vous vous voulez découvrir son cadeau il va falloir attendre juste un peu … le temps de tourner quelques pages …

» Une pelote pour les gouverner tous

Une pelote pour les trouver

Une pelote pour les amener tous

Et dans le tricot les lier »

(https://roseandmine.wordpress.com/2014/05/05/la-communaute-de-la-pelote )