Mon pull hiver « We can be heroes » de Regina Moessmer

Le printemps commence un peu à pointer le bout de son nez et je m’aperçois que je suis très en retard dans mes publications ! …

Ce pull terminé en ce début d’année fait partie du lot, le pull We can be heroes de Regina Moessmer.

J’avais vraiment craqué sur ce modèle et en particulier par la tres jolie interprétation de elsebethj’s.

Il était dans ma Do-liste de cet hiver et je me suis tenue avec plaisir à le réaliser et encore plus de bonheur à le porter. Commencé le 12 janvier je l’ai achevé le 16 février. Un mois pour tricoter un pull, c’est pour moi une moyenne tout à fait satisfaisante !

Je l’ai réalisé avec de la laine Drops, la Puna. « La douceur du pur alpaga « 

DROPS Puna est un fil doux, léger, merveilleusement chaud composé de 100% pur alpaga qui est parfait pour pratiquement tout type de vêtement – merveilleusement agréable à porter à même la peau! Composé de 4 fils d’alpaga « superfine », ses fibres ne sont pas traitées, ce qui signifie qu’elles sont seulement lavées et ne sont exposées à aucun traitement chimique. Ceci met en valeur les propriétés naturelles des fibres et donne en même temps une meilleure forme et qualité de texture.

J’ai beaucoup apprécié de tricoter cette laine qui donne un aspect régulier au travail et qui ne nécéssite pas de blocage .

Et c’est vrai que c’est un fil tres chaud et tres doux !

J’ai utilisé 9 pelotes pour une taille M. Mon échantillon étant conforme je l’ai tricoté avec des aiguilles numéro 4. (comme préconisé)

C’est un modèle en top down (tricoté du haut vers le bas) ce que j’apprécie beaucoup et en anglais mais avec la méthode allemande des rangs raccourcis.

On commence par l’encolure. Pour ma part j’ai tricoté mes rangs de cotes du col en premier et à la suite mes mailles pour le corps ce qui m’a évité d’avoir à remonter des mailles par la suite.

On continue avec le motif des torsades qui donne la forme et la fantaisie du pull. Puis on sépare les mailles pour les manches et le corps.

J’ai beaucoup aimé aussi le détail des manches qui reprend les torsades de l’encolure.

Je les ai tricotées (peut être ?) un tantinet trop longues, mais cela me donne l’avantage d’en faire vraiment un pull doudou !

Le poignet se termine par un rabbatage des mailles en icord.

Je m’aperçois que cette finition n’est pas top pour moi. je tricote tres souplement et encore plus pour cette finition. Du coup je trouve mon poignet un peu « lâche » . Avez vous des conseils à me donner ? Peut être faut il que je descende de numéro d’aiguilles ? C’est un point que je dois travailler car je trouve cette finition tres jolie et je m’aperçois qu’elle est est souvent utilisée …

Si ce n’est ce point de détail, je n’ai vraiment rencontré aucunes difficultés pour ce modèle.

Les explications sont tres claires et aisées à lire. On suit rang par rang sans se poser de questions!

Les dimensions sont parfaites en ce qui me concerne et l’ampleur juste ce qu’il faut  …

Inspiré par la réalisation de elsebethj’s j’ai choisi une couleur écrue qui met bien en valeur le point de torsades et lui donne un petit ait de tricot irlandais, un petit air hivernal de douceur .

Il va tres bien en mode sport avec un jean et parfait pour des balades en pleine nature !

C’est un pull « intemporel », un classique que je sais ne pas me lasser …

Je ne peux pas terminer cet article sans un petit clin d’oeil à ma fille et mon homme qui approuveront le choix de ce modèle pour son nom. Comme la chanson, ce pull a un petit coté iconique.

Une légende ne meurt jamais …

I, I will be King
And you, you will be Queen
Though nothing will drive them away
We can be heroes just for one day
We can be us just for one day

 

Publicités

Mon gilet Old Romance

Déjà achevé depuis quelque temps je n’avais pas pu vous le présenter encore, mais voilà ma version du gilet Old Romance pattern by Joji Locateli.

C’est un gilet long et droit, en jersey endroit . Son plus, une construction particulière et ses bandes en dentelle sur ses manches .

Dès que je l’ai vu sur de nombreux blogs je suis vraiment tombée in love avec !

( sans coutures !)

J’ai longtemps été stoppé dans mon envie par les explications en anglais et par sa construction originale et particulière. Mais ça, c’était avant !

Maintenant que j’ai gouté (comprenez que j’ai surmonté mon appréhension) aux patrons en anglais je suis devenue une vraie fan ! Limite je recherche les « pattern » aux « patrons » et ceci pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, les constructions sont souvent en circulaires et d’une seule pièce, en top down (haut vers le bas) ou l’inverse en bottom up (du bas vers le haut). On tricote en rond donc sans coutures !

Pour former les empiècements, les encolures, ou les emmanchures, on réalise un jeu de rangs raccourcis.

Et là encore les explications en anglais aident beaucoup, alors que traditionnellement les explications tricots de nos grandes marques françaises nous indiquent des mesures en cm (c’est à dire pour moi du à peu près !) pour faire nos augmentations (ou diminutions selon le sens de montage du pull), les anglophones fonctionnent avec le nombre de rangs à répéter. C’est clair, c’est net et précis ! La tatillonne-maniaco qui sommeille en moi soupire d’aise et de contentement à suivre de telles explications ! Que du bonheur ! Plus la peine de se demander s’il faut tirer ou pas sur son ouvrage pour mesurer correctement, il suffit de savoir compter (utiliser un petit carnet pour bien noter à quel rang on est et on s’arrête peut s’avérer bien utile).

Pas non plus de longs discours, et des blabla inutiles, mais des abréviations : c’est un peu comme un message codé! Inutile en fait de savoir bien parler anglais, il suffit d’avoir un bon lexique des abréviations. d’ailleurs vous pouvez vous amuser à faire le test; une personne qui parle « fluently » l’anglais mais non initiée et familière aux travaux d’aiguilles comprendra bien moins qu’une tricoteuse non versée dans la langue de Shakespeare !

Là ou nous en français on doit écrire « tricoter une maille en jersey endroit », les anglais notent K1. c’est quand même bien plus simple je vous le dis!

Inutile de tout traduire d’un bloc en entier! Mais plutôt comprendre le pourquoi, étape par étape avec un bon lexique. C’est en fait tres ludique !

Bref! un patron en anglais c’est plutôt une autre façon d’envisager le tricot, et moi ça me plait !

Mais revenons à notre gilet.

Je vous le disais ce patron m’avait séduit aussi par sa construction originale : on le commence par les manches et en particulier par les bandes de dentelle !

Aline du blog Aline au pays des mailles y consacre un article tres clair et bien expliqué ici je vous laisse le consulter pour plus de précisions.

Le point de dentelle se répète sur 20 rangs pour former un motif. On va répéter ce motif autant de fois que la longueur souhaitée. Pour celles qui préfèrent le motif est aussi donné sous forme de diagramme.

On relève ensuite les mailles le long de cette dentelle pour former les manches , l’encolure dos et l’encolure devant . Une fois les manches terminées et cousues on va tricoter en rond pour former le corps . Easy !

Pour ma part, je l’ai réalisé en Baby Merinos de Drops

C’est une laine 100 % mérinos issue d’animaux élevés en plein air en Amérique du Sud. Super douce, elle ne gratte pas, elle est parfaitement adaptée à la peau délicate de bébé. Traitée superwash, on peut la laver en machine, elle convient ainsi à un usage quotidien.

8 pelotes de beige et 1 de rose clair

Je l’ai réalisé tres loose ! Un peu trop peut être à voir au porté … mais j’étais tellement fan de la dentelle que j’ai fait les bandes tres looooooongues !!! Ensuite, pour garder des proportions correctes par rapport à mes manches, j’ai réalisé le modèle en taille L.

Pour la petite histoire, vous le savez c’est la mode des grands gilets dans lesquels on aime se blottir et je le souhaitais bien couvrant. Ayant toujours peur ( il faudrait qu’on en parle!) d’avoir un vêtement trop petit je fais toujours une taille au dessus … De ce fait, j’ai eu tres peur au blocage de me retrouver avec une couverture en guise de gilet, mais en le laissant sécher bien à plat, il a gardé des proportions correctes !

Du coup je l’ai vraiment mon grand gilet !

dans lequel je peux vraiment m’emmitoufler comme j’aime !

Pour garder son coté un peu précieux, et pour le fermer (il n’y a pas de boutonnières de prévues), j’aime le porter avec une tres jolie broche façon dentelle en coloris ciel or.

La broche de La Demoiselle d’Octobre fournie avec son kit Cassiopée.

Et il accompagne tres bien ma dernière cousette une petite blouse Salomé du Laboratoire Familial.

Une petite blouse en viscose rose poudré …

Mais ça c’est pour un prochain article !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Headbands qui n’ont pas peur du froid: Trick or treat !

Rappelez vous ma fille est pour un trimestre à Copenhague en Erasmus et courant octobre elle m’avait lancé un appel, comme ça mine de rien …

  » Il commence à faire un peu frais à CPH.

pas encore la saison des bonnets, mais la fraicheur rougit mes oreilles,

et avec le vent j’ai les cheveux dans les yeux et ça me gêne à vélo … »

Vous avez senti le message subliminal sous jacent ? Moi oui !!! 😉

Surtout que le tout était appuyé par une citation d’un film qui lie notre complicité:

« – Bah oui, bah après Lola (louloute) elle va attraper une pneumonie,
Elle va mourir de froid, et tu ne la reverras plus jamais.
– T’es chiante, t’es chiante ! Allez, tiens. »
Lola / Sa mère( L.O.L )

A chaque problème sa solution ! Pour ce cas : le Headband en laine !

Le headband en tricot, c’est un peu comme la petite robe noire : un véritable classique. Il tient chaud aux oreilles sans nous décoiffer et à ce petit côté rétro qui réveille nos tenues d’hiver qui se résument bien souvent à des pulls en grosses mailles et quoi que ce soit de confortable. Et bien le headband en tricot réunit ces deux critères : il est aussi joli que douillet et si confortable, qu’il en devient difficile de le quitter, et encore plus quand il est fait-main !

Vite , vite je me suis penchée sur ma malle à pelotes, j’ai sorti mes grosses aiguilles et me suis mise en quête du ou des modeles (ben oui, plusieurs permettent d’assortir à sa tenue du jour !)

J’avais en tête (pour un headband! ) un modèle un peu épais, cocoon , chaud et avec un certain volume.

J’ai suivi pour le premier bandeau, le tuto très clair de Barbara du blog Bee made, ( ici )

J’aime beaucoup cette forme avec la torsade sur le devant. C’est en même temps féminin et élégant !

Et j’ai utilisé 2 laines Drops:

  • un fil Brushed Alpaca Silk (Un mélange luxueux d’alpaga brossé et de soie du mûrier: 77% Alpaga, 23% Soie) coloris gris clair

Un fil luxueux dans un mélange exclusif de doux alpaga « superfine » brossé et de soie subtilement brillante !En plus d’être super douce, DROPS Brushed Alpaca Silk est disponible dans un éventail sophistiqué de couleurs, des douces nuances de beige et de gris aux fantastiques tons de rouges et de violets.Cette laine, légère comme une plume et étonnamment chaude, convient parfaitement à la fois pour de petits ou grands vêtements et se tricote relativement rapidement avec de grosses aiguilles.

  • et un fil Alpaca ( 100% alpaga) coloris gris clair

DROPS Alpaca est un fil magnifique filé en 100% alpaga « superfine ». La fibre alpaga n’est pas traitée, ce qui signifie qu’elle a été seulement lavée et qu’elle n’a pas été exposée à un traitement chimique avant la teinture. On renforce ainsi les plus belles qualités de la laine, et on obtient en même temps une meilleure qualité de forme et de texture.C’est une qualité 3 fils avec une torsion supplémentaire pour donner une surface résistante.

Et j’ai utilisé des aiguilles numéro 6

Pour le second j’ai utilisé une laine grise anthracite de mon stock (plus d’étiquettes !)

Mon choix s’est porte sur un modèle avec torsade du blog Still Vauriens ici

L’avantage des bandeaux en tricot c’est que ça va tres vite ! En une après midi, j’avais réalisé les 2 et quelques autres surprises laineuses …

Mon colis vite confectionné, j’envoyais au plus vite le tout  ! Je ne voulais pas que ma petite attrape une pneumonie … 😘

Mais du coup, pas de photos !

Pour ne pas laisser s’installer un froid entre nous et avant que vous me jetiez un sort, je vous dévoile le bonus: un shooting  sur place, le 31 octobre, à l’occasion des festivités d’ halloween au cours d’une ballade à Copenhague.

En mode Hygge.

 » Aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est « la » saison du Hyyge au Danemark. Les Danois refusent tout simplement de laisser la météo ou les lois de la nature définir leur état émotionnel. C’est pourquoi, au lieu d’entrer en hibernation – ce qui est pourtant assez tentant les matins humides – les Danois ont décidé de s’en accommoder au mieux.  » Meik Wiking (président de l’Institut de recherche sur le bonheur de Copenhague) dans son livre « le livre du Hygge, Mieux vivre la méthode Danoise »

 

Halloween, est une fête très populaire dans le monde anglo-saxon, et elle est de plus en plus célébrée par les Danois. Le parc de Tivoli en fait d’ailleurs chaque année le thème de ses attractions d’octobre, c’est tout dire !

Depuis le 15 août 1843, les jardins de Tivoli font la joie des Danois et des visiteurs de Copenhague. C’est le deuxième plus ancien parc d’attractions du Danemark.

Après le succès du marché de Nöel aux jardins de Tivoli, les organisateurs ont décidé de célébrer aussi Halloween en créant un univers imaginaire de sorcières sur des manches à balais et de citrouilles.

Tivoli est une ville dans la ville, un univers clos presque hors du temps, où l’on redevient enfant. Passer le portail du jardin de Tivoli, c’est pénétrer dans un conte de fées, un conte d’Andersen.

Dans un carrosse de Princesse on se prend à rever …

de quoi tomber amoureuse …

La citrouille ne s’est pas transformé en Prince Charmant …

A moins que ce soit l’inverse ???

Me voilà rassurée, elle n’aura pas froid …

Un grand merci à notre photographe du jour, Béné Dicte qui a su si bien capter toute la magie de ces instants précieux.

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Petit cache-coeur tricot pour Ma Princesse

Tout est dans le titre !

Ma petite Princesse était elle aussi de mariage et sa maman lui avait sélectionné une tres tres jolie robe de Princesse …

Bon ! de toute façon , je ne suis pas du tout objective, pour moi c’est la plus belle et cela quoiqu’elle porte  ! ça c’est dit !!!

En maman prévoyante, ma « jolie-fille », m’avait demandé de lui réaliser un petit gilet pour mettre sur la robe en cas de températures un peu fraiches … ( ahaha ! le mercure a dépassé les 39 ce jour là !!!)

Avec ce type de robe, le plus joli est un gilet à la taille, et j’ai pensé que le style cache coeur en plus d’être tres élégant serait parfait pour une cérémonie. Le gilet reste bien en place même si bébé bouge ! (et Ma Princesse a la bougeotte !!!)

C’est un modèle d’Astrid Provost du livre « tricots intemporels pour bébés »

J’ai choisi pour le réaliser du Baby Mérino de chez Drops. Une laine toute douce, superwash (tant qu’ à faire !)

Un beau colori bleu marine pour aller avec le bleu ciel de sa robe et le bleu profond de ses yeux !

Tricoter pour un bébé est vraiment un plaisir, on a peine commencé que c’et déjà terminé ! Alors tricoter pour Ma Princesse … que du bonheur !

C’est un modèle tout simple avec juste pour fantaisie les bordures en « dents de chat » que j’aime beaucoup et qui donne un petit coté festonné, comme un croquet.

pour les fermetures j’ai choisi deux jolis boutons ciel et doré comme des bijoux

et à l’intérieur un ruban de velours ciel

Pour vous le présenter j’ai fait appel à votre chouchou , mon mannequin et associé préféré

Cannelle

Mais après quelques photos, notre ourson était grognon !

Il avait des revendications :

« Pourquoi j’ai pas le droit à un shooting en extérieur ?

Pourquoi je n’ai pas le droit à des lieux magiques qui donnent envie de visiter ? »

J’avoue, n’avoir rien trouvé à répondre …

si ce n’est que le monde est bien grand et dangereux pour un tout petit ourson … ?

Alors pour satisfaire sa curiosité, son égo et sa sensibilité, je lui ai fait la promesse de l’emporter dans notre prochaine escapade !

Tout content , il a commencé à rever au vaste monde …

des etoiles plein les yeux à imaginer une destination …

Si vous voulez suivre les Aventures de Cannelle en vacances :

rendez-vous dans quelques jours sur le blog.

A bientôt !

#Cannellefaitsastar

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Châle Cassiopée pour rêver aux étoiles jusqu’au bout de la nuit …

Apres ces nombreuses journées de canicule, un petit vent de fraicheur  souffle enfin sur la capitale et me permet de  vous présenter mon dernier petit coup de coeur laineux : le châle Cassiopée de La Demoiselle d’Octobre.

J’ai eu l’honneur d’avoir en avant première le patron pour le test de ce châle. Dans les confidences dès le départ, c’est un peu pour moi comme pour l’annonce d’une naissance future que j’ai accompagné Alexia dans ce long travail d’élaboration d’un nouveau patron.

Je me suis intéressée au nom donné à ce châle pour mon inspiration et le choix de la laine.

Et comme j’aime beaucoup les histoires tout ce qui a trait à la mythologie me touche particulièrement!

Dans la mythologie grecque, Cassiopée , épouse de Céphée, roi d’Éthiopie, prétendit un jour que sa fille Andromède était plus belle que les Néréides, nymphes de la mer pourvues d’une beauté incroyable. Outrées par cette insolence, les nymphes demandèrent à Poséidon, dieu de la mer, de les venger de cette insulte. En colère, le dieu envoya un énorme monstre marin, nommé Cétus, ravager les côtes d’Éthiopie. Les tempêtes furent si violentes que, paniqué, Céphée alla demander conseil auprès de l’Oracle d’Ammon de Libye. La cause du malheur provenant de la beauté d’Andromède, l’Oracle dit à Céphée que la seule façon de sauver son royaume était de sacrifier sa fille Andromède au monstre.

Dans la douleur, Andromède fut attachée à un rocher du rivage et donnée en pâture au dragon. Venant d’arracher à Céphée la promesse de lui donner la main de sa fille Andromède en échange de sa libération, Persée surgit sur le dos de son cheval ailé, Pégase.

Pour se souvenir qu’il n’est jamais bon de se vanter, les dieux décidèrent de nommer des constellations en  honneur des protagonistes : Andromède, Persée, Céphée, Cetus et enfin Cassiopée.

Cette dernière est aujourd’hui l’une des constellations les plus remarquables de la Voie lactée.

En reference aux constellations, aux etoiles, je me suis aussi inspirée pour ce patron d’un célèbre tableau de Van Gogh « Nuit étoilée sur le Rhône » .

J’ai porté mon choix sur une laine d’exception . La laine Angel de Debbie Bliss. une petite merveille mohair avec 24 % de soie

Une laine toute douce, moelleuse et aérienne comme un souffle dans la nuit …

C’est une étole printanière avec sa succession de points. Du  jersey simple intercalé par trois bandes pour sertir comme un bijou les bandes de dentelle au point fantaisie.

Cassiopée, est un châle de forme originale, plus proche de l’étole. Avec des pointes triangulaires qui terminent comme une étoile filante le châle.

De bonne longueur et pas trop large il est parfait avec les petites robes d’été !

Un chale élégant et chic !

Je ne vais pas vous mentir, ce tricot m’a demandé pas mal d’attentions! Au point que j’ai dépassé de plusieurs semaines la dateline de la fin du test !

Tout d’abord mon choix de laine (que je ne regrette pas du tout ! ) ne m’a pas facilitée le travail!

Cette laine est tres difficile à détricoter et le mohair travaillé pour plus de beauté en déjaugé donne des mailles tres fines difficile à attraper avec des aiguilles classiques.

Apres, concertation et appel au secours de la talentueuse Katia du Blog de Kabri, j’ai appris et investi dans des aiguilles spéciales avec des pointes tres fines et pointues . Des aiguilles spéciales mohair et dentelle. Ces aiguilles sont en nickel, plaqué cuivre, recouvert d’une fine couche de résine, pour un glissé des mailles parfait. La pointe est acérée, facilitant ainsi le travail des points.
Le câble est en nylon transparent rose-rouge, mince et souple.
La jointure entre les pointes et le cordon est parfaitement lisse et n’accroche pas, ce qui permet de faire glisser le travail en avant et en arrière sans aucun problème.

Avec mes nouvelles aiguilles, je pouvais enfin avancer. Merci Kabri !

Enfin, c’est surtout la conception même de l’écriture du modèle qui m’a beaucoup aidé!

Le grand plus de ce patron, c’est que la créatrice nous accompagne vraiment tout au long du projet. Le point de dentelle est tres bien expliqué en textes (façon anglo-saxonne) ou avec un schéma. chacun(ne) peut y trouver sa façon de tricoter !

Elle a ajouté des photos foccus sur le point et l’on peut bien voir ce que doivent donner les trous-trous ! histoire de ne pas partir à l’aveugle quand on n’a pas encore maitrisé le point !!!

Des petites phrases d’encouragement et d’humour permettent de faire relâcher la tension histoire de ne pas rester en apnée !!!

Mais aussi quelques bons conseils, comme l’utilisation d’anneaux marqueurs, permettent vraiment de surmonter les difficultés et de tricoter cette dentelle jusqu’au bout de la nuit ! (bon, en fait il vaut mieux le faire de jour bien eclairé !!!).

Enfin, je dois reconnaitre que c’est surtout la première bande de dentelle qui m’a paru la plus difficile, le suivantes, ayant mémorisé le point ça passait beaucoup mieux !

C’est ainsi que j’ai pu tranquillement réaliser ma version du châle Cassiopée.

Un châle qui termine bien une tenue habillée

Parfait pour accompagné ma nouvelle robe Jasmin de Dessine moi un patron.

les dentelles se faisant echo

Une étole bien longue pour un joli tombé et légère et aérienne comme une caresse sur la peau …

J’avais prévenu Alexia, que je ne pourrais rendre ma copie à la date prévue faute à un printemps bien chargé !

En effet, le jour de la sortie du patron je terminais à peine ma dernière section de dentelle ! Honte à moi !!!!

Et c’est là que j’ai découvert le semi Kit proposé !

La broche et les anneaux marqueurs qui accompagnent le patron sont vraiment la touche finale de ce tres beau modèle !

Vous commencez à me connaitre, j’aime toujours mettre une petite touche d’originalité dans mes réalisations et ces accessoires sont parfaitement dans le ton du modèle ! De quoi signer votre oeuvre en choisissant la couleur des marqueurs avec celle de votre laine!

J’ai de suite commandé un des kits avec en tête de coudre les anneaux marqueurs aux pointes de l’étole et comme un bijou épingler la broche.

Broche  mise en valeur sur une section jersey.

Une étole qui vole au vent et se joue des ombres du soir qui tombe …

Une étole qui va m’accompagner tres souvent et en toute saison sur mes tenues préférées !

Merci à La Demoiselle D’octobre pour sa confiance et sa patience !

Vous pouvez retrouver le patron et le semi Kit sur son blog ici à la rubrique « Mes Patrons de tricot » ou sur Ravelry Designers by La Demoiselle d’octobre

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Mon châle Versatile pour le Kal des beaux jours

Il y a quelque temps la La Demoiselle D’Octobre avait un lancé un Kal tricot pour le printemps: #KALdesbeauxjours.

Pour participer il fallait réaliser un modèle de son choix qui nous donnait envie de célébrer l’été un modèle pour attendre avec plaisir les beaux jours !

J’ai pour ma part porté mon dévolu sur le patron du châle de Rose, le Le Versatile du blog de Dream Little Doll.

Dans mon premier épisode ici, je vous expliquais les raisons de mon choix ainsi que celui de la couleur.

Un beau jaune lumineux et un violet profond, associé à la laine de Mon Sheep Shop. La laine fairy en colori Fée Carabosse.

Mon point de départ …

Je ne vous en avais pas plus dévoilé gardant le mystère entier …

Aujourd’hui fin de ce Kal, je vous raconte toute l’histoire …

Ce modèle de forme carré, se compose d’un jeu de rayures entrecoupées par des segments de dentelle

les rayures vont en croissant ce qui donne un effet de profondeur à l’ouvrage

et le contraste des couleurs permet de faire bien ressortir le point ajouré

Difficile de bien se rendre compte tant que l’ouvrage n’est pas bloqué, mais le premier point fantaisie est formé d’un motif géométrique comme des petits pavés alors que pour le second c’est plus des rosaces ou comme des fleurs en boutons …

Le tout assemblé par des espaces de point mousse qui adoucit le coté stricte et géométrique de l’ensemble

Avec mon jaune d’or et ma laine à paillettes mon ouvrage a fait rentrer le soleil et les beaux jours dans mon salon !

un petit air de printemps à Paris !

une douce musique de Pâques pour accompagner le son des clochettes de mes petits lapins

un vrai ouvrage pour les beaux jours !

La seconde partie est à tricoter en symétrie

Apres mon jaune lumineux et solaire, ma couleur violette fait ressortir encore plus le contraste

Au final un châle « reversible » !

Qui permet de jouer sur toute la gamme des sentiments

Sur les contrastes entre l’ombre et la lumière

Un châle parfait pour mon week-end en bord de mer !

Entre ciel et terre au bord des vagues …

Discrètement lové à l’ombre pour un petit moment de détente et de repos …

ou en pleine lumière sous les feux d’un beau soleil royal …

comme une star sous les sunlights !

mais surtout indispensable quand le vent se lève pour se protéger contre des courants d’air maritimes !

ou d’un éventuel petit air frais du matin…

Et défiler comme sur la croisette …

ou rever dans un écrin de fleurs …

sous un arche de verdure

Et porter ses couleurs telles un étendard !

Violet : coté fleurs. La discrète, timide et secrète

ou jaune: coté soleil. La lumineuse, solaire, pétillante

Voici ma version du modèle Versatile.

Et ma participation au #KALdesbeauxjours

Si vous voulez vous aussi l’interpréter retrouvez ce patron dans la boutique Etsy de Dream little Dolclic-clic en français et en anglais.

Ainsi que de nombreuses autres petites merveilles !

Pour jouer votre partition et orchestrer vos couleurs selon votre humeur et votre personnalité …

Pour voir les réalisations des autres participantes au #KALdesbeauxjours, c’est ici en vous laissant porter par l’inspiration musicale tres enchanteuse de La Demoiselle D’octobre 😘

#KAL pour les beaux jours : épisode 1

Aujourd’hui un peu de tricot sur ce blog avec ma participation au KAL pour les beaux jours organisé par Alexia du blog La Demoiselle D’Octobre.

Pour ce Kal on choisit son modèle et on peut tricoter ce que l’on veut !!! Juste se laisser inspirer par les beaux jours …

C’est pour moi l’occasion de vous parler de mon encours tricot, le chouchou de Rose, le châle Versatile du blog Dream little Doll.

J’ai de suite, des sa sortie beaucoup aimé sa forme « à la base est carré et qui une fois plié en triangle prend deux côtés de chaque couleur ».

C’est un peu aussi toute une philosophie … un peu le Yin et le Yang

le Yin et le Yang deux catégories complémentaires, que l’on peut retrouver dans tous les aspects de la vie et de l’univers. ils représentent les deux extrêmes d’un tout et coexistent ensemble.

Selon les principes taoïstes, les forces de tout ce qui existe dans l’univers sont en mouvement constant. Alors que le mouvement se poursuit, chacune des forces se transforme progressivement en l’autre, du Yin vers le Yang et inversement.

Toute la philosophie de ce tres beau modèle …

Devant mon enthousiasme Rose avait souhaité voir ma version, mes couleurs …

J’avais bien sûr accepté avec joie !!!

Le plus difficile étant de choisir les couleurs …

Rose était partie de l’expression « tout feu tout flamme  » pour son choix de couleur et nous avait posé la question:

 Et vous? vous êtes quoi???

J’ai donc réfléchi quelles étaient les couleurs que j’aimais et surtout lesquelles me caractérisaient .

Dans ma réflexion j’ai été aidé aussi par un article de Marie-Line du blog Purple

Podcast Episode 7: La Passionata!

J’ai aussi demandé de l’aide à Cindy du blog et boutique Mon Sheep Shop.

J’avais flashé depuis un petit moment sur ses laines Fairy clic-clic. une laine teinte à la main avec l’amour, la délicatesse et le bon goût de Cindy. Une laine toute douce avec un peu de paillettes (parce que je suis une fiiiiiiiille!)

Une laine fingering avec 75 % de laine mérinos : une pure douceur …

Mon choix s’est porté sur la Fée Carabosse (mon coté rebelle insoumise ?)

Mon point de départ !

pour les couleurs complémentaires après plusieurs échanges j’ai écouté les conseils et recommandations de Cindy

(merci pour ta patience, ton écoute et ton professionnalisme !😘)

Je suis sortie de ma zone de confort et d’habitude …

Deux couleurs profondes et lumineuses

Deux couleurs bien contrastées …

… mais qui vont si bien avec ma Fée Carabosse !

Et bien sûr dans mon colis la petite touche de Cindy

Quelques tours de manivelles après  …

Ma laine était prête (avec un charmant petit mot d’encouragement!)

Et je pouvais commencer mon ouvrage !

Ces deux couleurs me reflètent vraiment bien en fait !

Le jaune, lumineux, royal (couleur or): c’est mon coté positif, rayonnant, astral …

Le violet: mon coté timide, modeste, secrète …

Un peu comme les violettes

Le nom donné dans un sens figuré à une personne timide et modeste vient du fait que cette fleur est cachée sous les feuilles

Premieres fleurs du printemps, avec une floraison en avril, mai juin, elles annoncent les beaux jours !

Mon Versatile, se nommera « Forget Me Not ! »

A bientôt pour la suite de l’aventure du #KAL pour les beaux jours

Rejoignez nous et aller voir les aventures des copines ici