Tea Party 2 : Tea Nomade

Dans mon précédent article ici, je vous ai montré ma nouvelle collection de petits sachets pour le thé en vrac.

Collection commencée avec l’idée d’un échange de thé avec ma copinaute Alexia du blog La Demoiselle d’Octobre.

Une autre copinaute est venue rejoindre cet échange, Rose du blog Dream little Doll.

Rose habite au Quebec, et a un peu la nostalgie de la France … Pour ma part, son pays et ses grands espaces m’ont toujours fait rever et rien qu’en regardant ces photos sur Instagram je voyage …

Elle m’avait envoyé un adorable petit paquet avec quelques échantillons de thé, bien anglo saxons, entre autres ceux d’une marque célèbre qu’on ne trouve pas chez nous au slogan tres évocateur … « Keep Calm and Carry On »

Pour la petite histoire (et oui une passion commune à toutes les 2!),  » c’est un slogan créé pour la seconde guerre mondiale en Angleterre pour rassurer les gens et cela ne s’est pas fait. Les posters ont été brûlés mais il y a quelques années un gars a acheté aux enchères des choses et il a retrouvé un poster … Il a repris le slogan et la marque. Hyper populaire chez nous et en Angleterre. 😉.  » m’a expliquée Rose lors d’échanges de commentaires sur notre compte Instagram.

La petite touche So British, et en plus le coté historique … : j’ai bien sûr complètement craqué !!! 😍

Je souhaitais de mon coté, lui envoyer un peu de chez nous …

Des tisanes Bio, et de nos campagnes.

J’ai trouvé ce que je cherchais avec la marque les 2 Marmottes. Une entreprise française, savoyarde (un petit souvenir nostalgique de mes montagnes … ❤️ et animal fétiche dans notre petit famille !)

« Les 2 Marmottes savent ce qu’elles veulent et tiennent leurs promesses ! Dans la joie et la rigueur, elles nous régalent avec des tisanes et des thés qui chouchoutent les esprits et les corps, en nous offrant la nature à l’état pur. »

Et comme l’hiver semble tres loooooooong chez Rose, quelques plantes pour la réconforter !😘

Tisane de Nature et Découvertes, au nom évocateur:  Tisane Bien Passer l’hiver

Mon choix effectué, je voulais lui confectionner un petit packaging parfait pour traverser l’océan et version pour le voyage.

J’ai ainsi réalisé une petite pochette Tea Nomade, pour glisser les sachets (thé ou tisanes) et emporter partout !

Réalisé en lin rose poudré. Et ou la couleur était une évidence depuis le début !

il est bien sûr orné d’une broderie sur le devant

broderie estivale et fleurie, représentant un petit bouquet de pâquerettes

Brodé en trois couleurs, jaune d’or, vert tendre et blanc

et relevé d’une petite touche  de rose vif !

les coeurs des pâquerettes sont faits au point de noeud, les pétales au point de bouclette et point lancé

les tiges au point de tige et les feuilles au passé plat

L’étui est tout gansé de biais rose pailleté

et j’ai réalisé une surpiqure vert tendre pour souligner la bordure

Avec un système de boutons et de lien pour la fermeture

bouton rose et fleuri dans le thème !

(ce système permet de serrer plus ou moins l’étui en fonction de l’épaisseur des sachets)

A l’intérieur une double doublure composée d’un tissu vert à pois crème et de son complémentaire rose à pois crème

pour compartimenter et séparer chaque sachet comme un présentoir

ma petite étiquette pour la Mine ‘s Touch

… il ne restait plus qu’à choisir une jolie carte pour signer le tout !

Le choix a été aussi facile, un petit clin d’oeil à la Capitale avec sa si jolie effigie  …

… et bien sur dans les mêmes tons !

Quelques petites bricoles en plus (pas trop pour que le paquet ne soit pas trop lourd …),

mon cadeau était prêt et envoyé !

Voici ma réalisation de Tea Nomade que je vais certainement dupliquer en plusieurs versions …

et comme vous m’inspirez, peut être aussi sur les bonnes idées de Catherine une version

café / Ricorée

Mais c’est une autre histoire … A suivre !

Rituel à l’heure du thé

Aujourd’hui je veux vous parler d’un petit rituel dans ma journée, l’heure du thé .

Comme beaucoup d’entre vous je suis une amatrice de boissons chaudes: thé, tisanes, roiboos

Il y aurait toute une étude à faire entre les tricoteuses et l’eau chaude ! Comme si le fait de laisser lentement infuser les plantes dans de l’eau à peine frémissante pouvait trouver un parallèle ou une complémentarité avec le doux cliquetis de nos aiguilles et le lent cheminement de l’avancée de notre ouvrage au fil de nos pelotes …

Quand on prend une tasse de thé, le temps s’arrête . C’est une parenthèse dans nos vies .

Juste le temps que le sable s’écoule dans le sablier

3mn pour le thé vert, 5mn pour le noir et 7 mn pour les infusions …

Tant qu’à faire les choses, les faire dans les règles !

Et en matière de thés, je suis comme dans la vie, gourmande et curieuse

je ne suis pas du genre à  boire toujours la même chose !

ça dépend du moment, de la saison, de mon état d’esprit, de … beaucoup de choses en définitive !

Et comme pour la couture, je suis très sensible au packaging , au noms et à tout ce qui entoure le rituel …

Une jolie boite avec des paillettes

Un nom évocateur de fêtes

de lieux mythiques

de romans célèbres

c’est comme une invitation au voyage

et comme l’heure du thé est aussi un moment de convivialité, j’aime aussi partager avec des copines mes coup de coeur, faire des échanges et pouvoir emporter partout en petite quantité mes plantes .

Devant le manque d’homogénéité de mes sachets, (suivant les marques et les distributeurs), j’ai réalisé des petits sachets en lin brodés. de même taille, de forme identiques et dans une unité de tissus et de couleurs .

du lin naturel beige et trois couleurs de fils à broder.

Chocolat, crème et cerise griotte !

Petits sachets au format, de ceux du commerce.

Avec un lien coulissant pour les fermer

et une broderie personnalisable et gourmande pour les décorer

sur le haut une attache pour éventuellement accrocher une étiquette

(avec ma petite touche rose paillette !)

mon étiquette Rose and Mine sur le bas du sachet

Pour la broderie j’ai pris mon inspiration dans le livre de Marie Suarez Le point de tige rouge

des petits motifs que j’ai décliné en couleur avec mes points personnels

(quelques variations de points pour donner un peu plus de relief aux motifs)

un cupcake joufflu et gourmand surmonté d’une cerise gourmande

 point de tige, point de feston, passé plat et point de satin

Une tasse fumante aux saveurs de points comptés

Point de tige en 2 et 3 fils et point de croix

ou une autre tasse façon « coup de coeur »

point de tige, passé plat et point de bourdon

au dos des sachets quelques points, fleurs, étoiles ou oeillets viennent décorés discrètement les sachets

Voici, les trois premiers de ma gamme Tea Party

suivant mon humeur et mon inspiration, il y en aura sûrement d’autres …

pour que l’heure du thé reste à jamais un moment à part

« Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l’ambre,

La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l’âme en secret
Sa douce langue natale.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté. »

(l’Invitation au voyage. Baudelaire)

le premier est pour ma fille qui se déplace de maisons en maisons dans sa vie d’étudiante nomade

et qui aime à transporter avec elle bien plus que des saveurs aromatiques …

le second est pour ma chère tricopine Alexia du blog de La Demoiselle D’Octobre qui est à l’origine de nos échanges de thé

Une autre tricopine est venue se joindre à nous dans ce partage de saveurs

Mais pour traverser les océans, j’ai eu envie d’un nouveau format de Tea Nomade

A suivre tres bientôt sur Air Rose and Mine !

Et vous? Aimez vous partager votre thé à plusieurs ?

Une Petite Robe Noire #La Robe Vogue de Louis Antoinette

Au dernier CSF (en novembre …), un de mes principal objectifs était de flâner sur le stand Louis Antoinette, … de glaner des idées et de la bonne humeur … pour enfin craquer sur un de leur kit …

Je me connais , je connais mes faiblesses et mes coup de coeur , et je savais que je ne partirais pas du salon sans un de leur merveilleux trésor ! ( et oui, il faut savoir se regarder en face droit dans les yeux et accepter ses faiblesses et les kits de louis Antoinette en font partis chez moi …).

Je vous en ai déjà parlé ici et  , cette marque je l’ADOOOOOOOORE !!!

Bref ! dans l’effervescence du salon j’avais opté pour la la Robe Vogue en viscose noire.

J’avais aimé sa forme simple, son coté chic et intemporel …

Faut dire c’que ça plait aux filles
Les petites robes qu’un rien déshabille,
Petit bout de tissu
Sans quoi elles iraient nues,
Petit rêve où s’égarent
La main ou le regard,
Petite robe noire
Toute simple et sans fard,
Petite plume volée aux parures étranges
Des anges.

Réalisée à peu près dans la foulée, j’avais  vaguement en tête de la porter pour les fêtes …

Comme toujours j’ai eu beaucoup de plaisir à la réaliser, le patron clair et limpide et les pièces cousues sans prise de tête et le final avec un beau tombé …

Et puis une fois terminée … je l’ai accrochée dans ma penderie et … presque oubliée …

Une petite robe noire légère
Toute simple et sans manière
Dansait à l’écart
Au fond du placard
N’avait autour d’elle
Qu’ des gilets d’flanelle
Des chemises d’homme
Et des pantalons, tout comme.

Je sais pas trop comment l’expliquer … Plus envie !

Je me posais beaucoup de questions , beaucoup de doutes …

Le matin quand je l’enfilais … je la retirais !

Trop classique ? Trop … noire ? Trop sage ?

Je sais pas … plus envie …

Elle était, hélas
Si peu à sa place
Perdue par hasard
Entre deux costards
Une anomalie
Pourtant si jolie
Suspendue, fragile,
Dans ce drôle d’ exil
Viril.

Alors j’ai laissé le temps passer …

… ma Petite Robe Noire au fond d’un placard …

Et un matin, un beau matin de printemps en rangeant mon placard, je suis retombée sur elle ! Et comme j’ai beaucoup d’imagination (vous aviez remarqué?), je me suis fait toute une histoire avec ma petite robe noire …

Un peu comme si j’entendais au plus profond de moi la complainte, la souffrance et les cris de ma Petite Robe Noire

La petite robe sage
S’abimait sous les outrages
Avilie de cris
Salie de mépris.
Elle savait les coups
Les marques au cou
Les larmes qui brillent
Au coin des yeux qu’on maquille.
Un soir de misère
D’enfer ordinaire,
De vague rupture,
De coups de ceinture,
On l’avait griffée
Déchirée, froissée…
Et puis, peu importe,
Laissée de la sorte :
Morte.

Alors j’ai réagi !

Je l’ai regardé avec un nouveau regard, plus de bienveillance, sous un autre angle …

Je lui ai laissé une seconde chance de me séduire …

La petite robe noire
Racontait sa belle histoire
Ses heures de grâce
Au printemps qui passe
Quand le cachemire
Le blouson de cuir
Rassurants et forts,
Ne la blessaient pas encore ;
Quand une caresse
La faisait princesse ;
Quand elle allait libre
De toutes ses fibres,
Avant le passage
Des premiers orages,
Avant qu’on n’ la cloue
De reproches flous
Jaloux…

Et je l’ai aimée …

Il faisait beau, le soleil illuminait ma ville, j’ai imaginé son shooting dans la jardin de l’hôtel de ville de Pontoise.

Justement un trench acheté un peu avant chez Mango  avait besoin pour s’entendre d’une Petite Robe Noire

Alors timidement je vous présente ma version de la Robe Vogue

Simple, avec ses manches 3/4 et ses petits plis

 son encolure sage …

2 pinces devant pour le corsage et souligner la taille

 l’ampleur de la jupe vient des petites fronces au niveau des poches.

Juste une petite fantaisie !

Juste un petit détail chic!

pour lui donner une allure dansante …

Au dos 2 pinces aussi pour la silhouette et un zip

(zip qui ne sert pas à grand chose car on peut facilement enfiler la robe sans ouvrir !!!)

Mais je suis pourtant tres fière de la pose de mon zip !

J’ai choisi de mettre un passepoil argenté entre les pièces de mon empiècement dos et dos de robe

Regardez l’alignement parfait !

(la fille qui se la pète !)

Une robe dans laquelle au final, je me sens à l’aise !

Et sans contraintes !

Une robe de mi saison …

Une robe qui aime s’entourer de couleurs et de fleurs …

une robe qui sent bon le printemps !

et qui donne envie de s’amuser un peu …

Voilà je vous ai raconté l’histoire de ma Petite robe Noire …

… très librement inspirée de la chanson de Juliette.

Et vous, ça vous arrive à vous aussi de coudre, tricoter ou réaliser une pièce pour la laisser s’ennuyer dans votre placard ?

Faut dire c’que ça coûte aux filles
Les petites robes qu’un rien déshabille,
Petit bout de tissu
Sans quoi elles iraient nues,
Petit rêve où s’égarent
La main ou le regard,
Petite robe noire
Toute simple et sans fard,
Petite plume tombée en souvenir étrange
D’un ange.

Prune délicate : Baby Box pour petite brunette !

Je sais pas si c’est de saison, mais en ce moment chez nous les naissances se multiplient !

La famille s’est de nouveau agrandie avec une nouvelle petite-petite nièce, un amour de petit bourgeon, une petite Gaelle Charlotte Ombeline

Pour cette petite brunette, j’ai de nouveau laissé libre cours à ma création en lui confectionnant une petite Box BB.

J’ai attendu la naissance, le nom et les photos pour pouvoir imaginer un trousseau personnalisé …

Prune Délicate : un style So British Irrésistible ! 

J’ai recherché dans mes modèles et mon choix s’est porté sur plusieurs petites pièces pour composer un mini trousseau

une petite veste façon fourrure à col avec son béret assorti

modèle de chez Phildar  catalogue N ° 029 Layette Débutantes

Tricoté en laine Partner 6 coloris Mure et Phil Douce coloris Bruyère

un petit paletot parfait pour aller au parc!

avec sa forme généreuse et son ouverture devant, Bébé est bien enveloppé

les manches droites façon un peu kimono permettent un habillage facile

Le modèle était tricoté en 2 parties avec une couture au milieu dos que je trouvais disgracieuse et pas confortable !

j’ai donc réalisé ma petite veste en une fois façon « pull tube »

le tricot commençant par le bas de la manche et tricoté en travers jusqu’à l’autre manche

de même j’ai modifié les boutonnières qui se faisaient en écartant les mailles

j’ai préférai une finition au crochet avec les boutonnières en mailles chainettes

avec deux petits boutons assortis boutons fleuris Prune Délicate Frou frou

J’ai également cousu dans la couture cote un bouton supplémentaire …

petit bouton qu’on retrouve aussi sur la bande du béret

pour compléter l’ensemble, une petite brassière tissu à col Claudine

c’est un modèle Citronille d’Astrid Provost du livre  Intemporels pour bébés

 » brassière à col rond « 

j’ai mixé deux tissus, une petite cotonnade étoilée Frou Frou Mix & Match

et un liberty fleuri Frou Frou Prune Délicate

deux tissus de chez Frou Frou

Le col est terminé par un biais assorti (biais fleuri Prune Délicate Frou frou)

Biais que j’ai également posé en ourlet au bas de la brassière

au dos j’ai posé avec ma pince magique 2 pressions

Pour emporter et présenter l’ensemble j’ai déniché chez Hema une jolie petite valisette en carton imprimée

un joli motif ensoleillé que Cannelle a tout de suite adopté!

je lui laisse faire la présentation …

Ainsi que ses nombreuses pitreries dont il raffole !!!

Mais c’est un petit Ourson …

on lui pardonne tout … 😘

 

La meilleure façon de marcher …

… La meilleure façon de marcher
C’est encore la nôtre !
C’est de mettre un pied d’vant l’autre
Et d’recommencer !

Oui, c’est tout et c’est tout simple !

Mais pour ça , il vaut mieux être chaussé à l’identique aux deux pieds …

Et c’est là que ça se complique pour moi ! …

Dans ma looooongue expérience du tricotage de chaussettes (euh! en fait juste 2 paires !), je ne suis jamais arrivée à avoir une paire identique, deux chaussettes similaires, de la même taille, avec les mêmes défauts (ben oui, parce qu’en plus elles ne sont pas parfaites !).

Pas fichue de faire deux chaussettes pareilles !

La première, le coeur léger et l’esprit concentré, je suis super motivée et pleine d’entrain …

Et pour la seconde … c’est là que ça se complique ! Le coeur n’y est plus ! la motivation en berne ! Et l’esprit focalisé sur un nouveau projet …

Alors, là , toutes les ruses sont bonnes pour accélérer la réalisation de l’ouvrage : prise de cm en tirant au max sur la chaussette (j’ai testé on peut gagné 2 bons cm !), talon fait à l’arrache et à la va vite (du coup moitié seulement de diminutions…), voir même modifications du point pour aller plus vite ! (si je vous jure je suis allée jusque là …).

Bref! au final, pas emballée par l’exercice, mes chaussettes étaient plutôt des boulets à mes pieds …

Mais ça c’était avant !

Avant LA REVELATION

Les réseaux sociaux peuvent être par bien des points critiqués, jugés, dévalorisés et mis au piloris, leur existence permet avant tout comme leur nom l’indique  » d’un agencement de liens entre des individus et/ou des organisations  » et permet de se connecter avec des personnes ayant des passions similaires.

C’est ainsi que par les blogs, tout juste arrivée en région parisienne, j’avais déjà tout un réseau de personnes (formidables!) qui n’attendaient qu’une occasion pour se rencontrer dans la vraie vie.

J’ai ainsi,  la chance de pouvoir côtoyer Katia de Blog de Kabri et Mathilde de Mathilde au Fil des Heures et de rencontrer Fleur qui commente avec assiduité nos posts !

Toutes les trois nous sommes passionnées par tout ce qui touche aux fils: laines, couture etc …

C’était donc une évidence pour nous de nous retrouver dans des cafés tricot pour partager et échanger encore plus !

Chose faite au café tricot organisé par Katia un samedi à la boutique Sajou Paris

Un grand moment de bonheur !

Mais aussi une ouverture sur des nouvelles techniques …

On a toutes nos petits trucs, astuces et façons de tricoter …

Et c’est l’occasion ainsi de pouvoir échanger nos savoirs, expériences et apprentissages !

Ainsi dans le désordre en une journée, j’ai  eu l’occasion de découvrir et (pratiquer):

  • le joint russe (rien à voir avec des substances illicites !) ou comment joindre deux fils au moment de changer de pelote sans faire de noeud (merci Katia!)
  • le montage de mailles à l’anglaise qui permet de monter les mailles sans avoir à estimer la longueur de fil (merci Fleur !)
  • le double Turquish Cast On ou comment tricoter deux chaussettes sur une même aiguille circulaire en commençant par la pointe  (merci Mathilde !)

Et là … la REVELATION !!!

J’avoue avoir eu un peu de mal au début.

Pour cette méthode il faut 2 fils :

soit 2 pelotes (normal!) soit les 2 bouts d’une même pelote (et là plus délicat !!!)

Je n’ai malheureusement (pour vous), pas eu le réflex ( et par égard aux âmes sensibles …) de prendre une photo de l’éventrage de ma pelote après avoir essayé de sortir le bout intérieur …

mais vous pouvez me croire sur paroles, Le massacre des Innocents à coté , c’était rien !!!

J’ai de plus, plusieurs témoins qui pourront attestés de la véracité de mes propos …

Je tiens aussi à m’excuser auprès des voyageurs du train Saint Lazare-Pontoise qui ont assisté médusé au démêlage de ladite pelote pendant le trajet

démêlage entrepris avec l’aide de ma jeune Padawan sous les regards atérres de nos voisins qui ont du nous croire complètement folles … surtout au moment ou la pelote nous ayant échappé des mains a roulé sous nos pieds à travers le wagon …

Désolée …

Mais quand on a compris (et avec les lunettes, c’est bien mieux !), c’est juste … MAGIQUE !!!

regardez, la preuve en images

Mes deux extrémités de chaussettes

Mes deux pointes complètement identiques !

l’occasion aussi d’essayer mes magnifiques marqueurs tricot de chez Dream Little Doll

marqueurs fait spécialement pour moi !!! ☺️

assortis à ma couleur de chaussettes

présenté dans un tres joli petit sachet en toile de lin

et accroché à une petite rosace cartonnée

(qui peut aussi servir de tri-fils!)

Comme un signe du destin, au même moment Drops lançait une promotion sur son fil Fabel …

… comment résister à la tentation ?

j’ai ainsi investi dans des ensembles qui me paraissent intéressants

Symphonie Mauve

Ciel de Bretagne

Si vous avez suivi (les mauvais élèves sont invités à relire depuis le début!), vous savez qu’il faut 2 fils

pour ne pas récidiver dans ma mésaventure j’ai patiemment séparé ma pelote en 2

Et pour emporter mon ouvrage j’ai recousu une pochette-berlingot (comme ici)

En tissu rose à larges pastilles blanches pour le coton extérieur

Et en lin rose pâle et poudré pour mon intérieur

(pochette toujours quasi réversible)

Mes petits accessoires fétiches accrochés …

… il ne me reste plus qu’à tricoter la paire PARFAITE !

Merci aux filles, aux blogs et aux voyages en train

… et vive les CHAUSSETTES !!!

Blouse Chic Birdy de Kit By Klo # 2: une version royale à Chantilly !

Vatel avait 3 jours pour convaincre le roi Louis XIV et toute sa cour du retour en grâce du Prince de Condé propriétaire alors du château de Chantilly.

 » Une grande fête de trois jours et trois nuits (du jeudi soir au samedi soir), comprenant trois banquets somptueux, est donnée par le prince de Condé pour mener cette réconciliation stratégique et pour séduire Louis XIV et les 3 000 membres de la cour de Versailles, dont 2002 à 600 courtisans et de nombreux domestiques. Cette réception (dont le coût s’élève à 50 000 écus) doit marquer son complet retour en grâce et le pardon du roi après sa participation à la Fronde vingt ans plus tôt. Il doit également regagner les faveurs du roi pour renflouer d’urgence ses caisses en louant son armée (une des plus puissantes du royaume) pour la guerre que le roi prépare contre les Hollandais. La destinée de la maison de Condé dépend en grande partie du succès des festivités et le prince fait peser tout le poids de ce succès sur son maître d’hôtel de génie.  »

Moi je souhaite juste (et modestement!) avec mes 2 blouses, vous convaincre des nombreuses ressources de ce patron : La Blouse Chic Birdy de Kit By Klo

 du bonheur de le coudre.

des multiples facettes et variations possibles.

et de la simplicité de réalisation !

Heureusement, je n’ai pas à subir les aléas météorologiques, ni les hypothétiques marées !

Et j’espère que vous êtes plus enclins à l’indulgence qu’un souverain despotique et jaloux …

Mais revenons à notre blouse !

Je l’ai déjà réalisé et présenté ici .

Pour rappel, c’est un patron d’une jeune créatrice, Chloé, de la marque Kit by Klo .

Blouse large avec une encolure en V et un col plat qui se superpose au décolleté.
Le dos est un dos chemisier avec un joli pli.
Elle porte de jolies fentes sur les manches et sur les côtés.

Elle ira à tous les styles, pour un version chic avec une jupe taille haute ou bien avec un jean pour un look un peu plus casual.

Mon patron déjà coupé, ajusté à mes dimensions. Je savais déjà qu’elles modifications je souhaitais faire pour cette seconde version. C’est l’avantage de coudre pour la seconde fois un patron !

Et j’ai vraiment adoré réitérer l’expérience …

Les étapes de la réalisation se sont enchaînées sans difficultés et j’ai pu vraiment me focaliser sur les détails !

J’ai utilisé un tissu des Coupons de Saint Pierre . Une faille polyester fleurs fond bois de rose .

Le pli du dos (que j’avais inversé la première fois !) et la pause d’un passepoil rose métallique brillant (sur lequel j’ai craqué dans une commande précédente, vous allez sûrement le voir plusieurs fois sur d’autres réalisations !!! )

Je me suis servie du même tissu pour toute la blouse (empiècement et col identiques ). Et juste,  mon passepoil pour la fantaisie !

passepoil qui souligne avec charme et discrétion la découpe de l’empiècement dos et met bien en valeur le « pli chemise »

J’ai réalisé pour cette fois la seconde méthode préconisée, c’est à dire sans les coutures à l’anglaise. et j’ai rallongé le bas de 2cm.

Je n’ai pas fait les fentes au bas des manches (rallongées elles aussi), et pour mettre encore plus en valeur le bel arrondi du bas du dos, je n’ai fait qu’une fente sur un seul coté .

Je suis ravie du tombé très différent de cette seconde variation et c’est avec plaisir que je vous ouvre les portes de ma séance shooting!

Séance qui a eu lieu (vous avez bien compris !) par un très beau dimanche après-midi,

dimanche ensoleillé au Domaine de Chantilly

« Le château de Chantilly est l’un des joyaux du patrimoine français. Il est aussi l’œuvre d’un homme au destin exceptionnel : Henri d’Orléans, duc d’Aumale, fils du dernier roi des Français, Louis-Philippe. Ce prince, considéré comme le plus grand collectionneur de son temps, a fait de Chantilly l’écrin de ses innombrables chefs-d’œuvre et manuscrits précieux. Le château a traversé les siècles tel que le duc d’Aumale l’a légué en 1886 à l’Institut de France, l’occasion rêvée d’entamer un voyage dans le temps en plein cœur d’une demeure princière. »

Alors convaincu ? A quand votre réalisation … ?

Son premier Tote bag brodé et personnalisé

Les jours passent … Ma Princesse vient de souffler ses 4 mois ! 4 mois de bonheur ! 4 mois où j’ai eu la chance de pouvoir profiter d’elle, de suivre son éveil, ses progrès, ses découvertes et ses nouveaux acquis …

Mais, Bébé grandit … et bientôt juste le cercle des bras de maman et papa, commencent à être trop petit !

Des nouveaux amis viennent égayer les jours et les nuits …

Et un matin, il faut partir à la crèche !

C’est un grand jour dans la vie d’une petite Princesse !!! Encore plus grand pour la maman … Apres tous ces jours passés ensemble, à vivre selon son rythme, ses moments de veille et de repos. A profiter de ses sourires et de ses gazouillis .

Retourner à la vie trépidante professionnelle en laissant une part de soi à d’autres, que d’autres veillent sur sa petite merveille : un second accouchement !

Pour rendre cette période « plus douce », j’ai souhaité réaliser un petit cadeau, comme un cadeau de veille de rentrée des classes.

Un  petit quelque chose, pour « marquer  » le coup !

J’ai un peu réfléchi et j’ai souhaiter réaliser un accessoire de « fille « , un accessoire indispensable à toutes les « filles « : un Tote bag 

Ben oui, en général , les hommes ne comprennent pas ce besoin impulsif d’avoir plein de sacs

 » encore un ? Mais tu en as déjà plein ton placard ! « 

Ben oui, mais nous les filles on n’est comme ça, : on en a jamais assez  de sac !

… que celle qui ne partage pas me jette le premier … sac (oui, oui ! j’en veux bien !!!)

Pour ses premiers jours de « grande » fille, un Tote bag pour emporter avec elle son doudou, son bavoir … et un peu de son petit monde !

Un Tote bag brodé et personnalisé !

Un petit ensemble, sac et pochette

j’ai choisi une broderie inspirée de Marie Suarez de son dernier livre

Les Broderies de Marie & Cie « Un printemps créatif »

livre acheté et dédicacé au salon de l’Aiguille en Fête par Marie elle même!

( celles qui me suivent sur Instagram ont vu passer la photo cf en haut à droite  )

J’ai juste changé la couleur du chat

et modifié quelques points (point de tige à la place des points de piqures )

Une petite fille pleine de charme qui tient son chat dans ses bras

comme un câlin …

… sous une pluie de boutons de rose

Sur un lin blanc, le motif aux couleurs pastels ressort avec beaucoup de douceur …

Avec des surpiqures roses pour les anses et le haut du sac

j’ai choisi pour le dos du Tote bag et pour la pochette assortie un pique de coton blanc à pattes de chat

(tout à fait dans le thème !)

et pour les doublures, une petite cotonnade de mon stock

rose à petits points , tres tres doux !

sac du coup entièrement réversible !

Et vous savez comme j’aime ce genre de petits détails et ces finitions …

la petite pochette est entièrement doublée avec coutures cachées

et un petite pression (rose) pour la fermer

Et avec un lien pour ne pas la perdre et l’attacher aux sangles

Avec un petit rappel du lien 2 ruban-galon rouge sur le côté du Tote bag

qui fait encore plus ressortir la broderie naïve

Je n’ai pas oublié ma petite étiquette pour la Mine’s touch!

Et voici l’ensemble pour affronter le grand monde

Un Tote bag pour petit rat ?

pour ses futurs cours de danse ?

Il ne manquait plus q’un petit doudou à glisser dans dans le sac …

une mignonne petite souris rose hochet de chez Jacadi

Her World Is Not Enough … for My Princess ! 😘