Mon pull hiver « We can be heroes » de Regina Moessmer

Le printemps commence un peu à pointer le bout de son nez et je m’aperçois que je suis très en retard dans mes publications ! …

Ce pull terminé en ce début d’année fait partie du lot, le pull We can be heroes de Regina Moessmer.

J’avais vraiment craqué sur ce modèle et en particulier par la tres jolie interprétation de elsebethj’s.

Il était dans ma Do-liste de cet hiver et je me suis tenue avec plaisir à le réaliser et encore plus de bonheur à le porter. Commencé le 12 janvier je l’ai achevé le 16 février. Un mois pour tricoter un pull, c’est pour moi une moyenne tout à fait satisfaisante !

Je l’ai réalisé avec de la laine Drops, la Puna. « La douceur du pur alpaga « 

DROPS Puna est un fil doux, léger, merveilleusement chaud composé de 100% pur alpaga qui est parfait pour pratiquement tout type de vêtement – merveilleusement agréable à porter à même la peau! Composé de 4 fils d’alpaga « superfine », ses fibres ne sont pas traitées, ce qui signifie qu’elles sont seulement lavées et ne sont exposées à aucun traitement chimique. Ceci met en valeur les propriétés naturelles des fibres et donne en même temps une meilleure forme et qualité de texture.

J’ai beaucoup apprécié de tricoter cette laine qui donne un aspect régulier au travail et qui ne nécéssite pas de blocage .

Et c’est vrai que c’est un fil tres chaud et tres doux !

J’ai utilisé 9 pelotes pour une taille M. Mon échantillon étant conforme je l’ai tricoté avec des aiguilles numéro 4. (comme préconisé)

C’est un modèle en top down (tricoté du haut vers le bas) ce que j’apprécie beaucoup et en anglais mais avec la méthode allemande des rangs raccourcis.

On commence par l’encolure. Pour ma part j’ai tricoté mes rangs de cotes du col en premier et à la suite mes mailles pour le corps ce qui m’a évité d’avoir à remonter des mailles par la suite.

On continue avec le motif des torsades qui donne la forme et la fantaisie du pull. Puis on sépare les mailles pour les manches et le corps.

J’ai beaucoup aimé aussi le détail des manches qui reprend les torsades de l’encolure.

Je les ai tricotées (peut être ?) un tantinet trop longues, mais cela me donne l’avantage d’en faire vraiment un pull doudou !

Le poignet se termine par un rabbatage des mailles en icord.

Je m’aperçois que cette finition n’est pas top pour moi. je tricote tres souplement et encore plus pour cette finition. Du coup je trouve mon poignet un peu « lâche » . Avez vous des conseils à me donner ? Peut être faut il que je descende de numéro d’aiguilles ? C’est un point que je dois travailler car je trouve cette finition tres jolie et je m’aperçois qu’elle est est souvent utilisée …

Si ce n’est ce point de détail, je n’ai vraiment rencontré aucunes difficultés pour ce modèle.

Les explications sont tres claires et aisées à lire. On suit rang par rang sans se poser de questions!

Les dimensions sont parfaites en ce qui me concerne et l’ampleur juste ce qu’il faut  …

Inspiré par la réalisation de elsebethj’s j’ai choisi une couleur écrue qui met bien en valeur le point de torsades et lui donne un petit ait de tricot irlandais, un petit air hivernal de douceur .

Il va tres bien en mode sport avec un jean et parfait pour des balades en pleine nature !

C’est un pull « intemporel », un classique que je sais ne pas me lasser …

Je ne peux pas terminer cet article sans un petit clin d’oeil à ma fille et mon homme qui approuveront le choix de ce modèle pour son nom. Comme la chanson, ce pull a un petit coté iconique.

Une légende ne meurt jamais …

I, I will be King
And you, you will be Queen
Though nothing will drive them away
We can be heroes just for one day
We can be us just for one day

 

Challenge 2018 : vaincre le point brioche #1

Dans la vie il faut savoir se lancer des petits défis, se donner la peine de sortir de sa zone de confiance … Bref! de se lancer un challenge !

C’est ce que nous avons décidé avec une de mes amies tricoteuse, Katia, du blog Blog de Kabri. Katia est une tricoteuse chevronnée, une virtuose des aiguilles, la reine des châles et des points dentelle. C’est lors d’un cafe tricot à la boutique Sajou Paris, que nous avons décidé de tenter ensemble l’aventure.

Beaucoup de modèles passent sur la blosphère en ce moment , et il est toujours difficile de renoncer à l’appel des sirènes …

Des modèles magnifiques, du plus simple au plus complexe …

Katia avait déjà tenté l’expérience, mais perfectionniste , elle n’était pas satisfaite encore de son résultat.

Pour ma part, ce point était pour moi une énigme, un résultat magique !

D’ou l’utilisation mon sac à tricot  » Tricot Magique « de La Demoiselle d’Octobre

Un point réversible, bicolore et gonflant qui donne une folle envie de douceur … de plonger dans l’hiver, de s’emmitoufller de chaleur !

A regarder de plus près, c’est en fait le même rendu que les cotes anglaises. D’ailleurs ce sont les anglais qui l’appellent brioche stitch.

Pourquoi? Peut être les cotes font elles penser aux différentes corolles ou quartiers de la brioche dodue? Peut être la rondeur du point ? en tout cas je trouve ce point bien plus alléchant avec ce nom et qui donne bien plus envie de se donner la peine de l’apprendre !!!

Forte du soutien de notre team tricot, tel le chevalier  Bayard, c’est « sans peur et sans reproche« , d’un pas ferme et décidé, que nous nous sommes rendues dans notre boutique de prédiction, l’ Atelier de la Création (et oui! encore elle !!!) et avons de concert choisi nos pelotes pour notre premier test.

Première leçon: se familiariser avec le point pour réaliser un snood en circulaire

ça parait simple dit comme ça ! Presque un exercice de débutant …

Et pourtant, il y a autant de façon d’expliquer ce point que de façon de le réaliser ! Et avec chaque méthode des petites différences …

Perso, je pense qu’il faut savoir choisir celle qui nous correspond le mieux ! Le tricot, pour moi n’est pas une science exacte. C’est comme en cuisine, chacun a ses petits secrets et tour de main …

A vous de choisir quelle méthode vous convient le mieux. Moi c’est avec la vidéo de Knit Spirit (ici) que j’ai eu enfin la révélation du mystère de ce point magique bicolore …

Enfin de compte ce point est bien plus facile en circulaire qu’à plat. En effet, le principe de ce point étant de tricoter 2 fois le rang , une première fois avec la couleur 1 et une seconde fois avec la couleur 2. Pour cela même à plat il faut utiliser des aiguilles double pointe ou circulaires pour faire glisser les mailles. Toujours quand on tricote à plat après son rang de montage le point se réalise sur 4 rangs à répéter.

Ce qui est magique lorsque l’on travaille en rond c’est que le point ne s’éffectue que sur 2 rangs ! Il faut juste faire attention aux changement d’aiguilles si l’on travaille en magic loop.

Pour ma part voulant un snood assez long double tour, je n’ai même pas eu ce soucis !

Une fois qu’on a compris, ce point est tres simple en fait. il suffit de bien comprendre quand et comment faire ses jetés et le tour est joué!

J’ai suivi le modèle Gina’s Brioche Cowl de Purl Soho .

Le modèle est réalisé en aiguille 6 et j’ai utilisé de la laine Népal de Drops. 3 pelotes de coloris naturel et 2 pelotes de coloris Blue Jeans.

Si le point est simple il est du style répétitif et vaux mieux se mettre confortable pour tenir sur la longueur de l’ouvrage …

Tricoté en double ce snood est vraiment l’indispensable pour lutter contre le froid! Et en ce moment il ne me quitte pas …

Associé à mon bonnet Attakai d’ Alice Hammer et les mitaines Aigue marine de La Demoiselle D’Octobre,

je suis parée pour sortir !

Mon snood n’est pas parfait, il a plusieurs erreurs, mais je suis tres tres contente du résultat . Un tricot magique avec un point qui a encore quelques secrets, augmentions et diminutions, changement de couleurs …

A suivre!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑