Ma Robe Simone de Louis Antoinette

Cela faisait un petit moment que j’attendais avec une impatience grandissante le changement de saison. Je guettais les signes annonciateurs: journées plus longues, soleil un peu moins timide, un petit quelque chose dans le fond de l’air qui incite à s’assoir en terrasses, à flâner dans les parcs et jardins, à moins hâter le pas le soir à la sortie du train …

Un léger frémissement sur leur blog.

Des petits signes aussi sur les réseaux sociaux, sur leur compte Instagram qui suggèrent que quelque chose se prépare …

Des photos, des allusions …

Bref! j’attendais avec impatience la sortie de la nouvelle collection de

 Louis Antoinette Paris (LAP pour les intimes !)

A chaque fois c’est en effet bien plus que quelques patrons de saison, c’est tout un monde, un univers crée autour des modèles.

Et comme j’adhère totalement à leur slogan:

Et puis chez Louis Antoinette nous avons de l’humour.
Ça ne changera pas le monde mais ça aide à ré-enchanter l’univers de la couture.

Je suis leurs news de près et j’étais TRES impatiente de découvrir quel serait l’univers de leur nouvelle collection.

Cette saison, ce sont les femmes.

« Découvrez Héroïnes, notre nouvelle collection qui rend hommage à des femmes qui ont marqué l’Histoire et qui représentent chacune à leur manière une inspiration pour nous. »

Il y a une Héroine en chacune de nous, qui sommeille et qui n’attend qu’un petit signe pour se révéler au grand jour …

Alors dès que la collection est sortie, le premier jour, j’avais déjà passé ma commande !

Mon choix s’est porté sans aucune hésitation, sur la Robe Simone en kit.

 » Simone, c’est la robe chemise qui donne envie de se coller une marguerite dans la bouche et d’aller courir dans les champs avec un chapeau de paille pour accueillir l’été à bras ouverts. Bon en vrai, elle peut aussi être d’une élégance folle portée avec des talons, c’est vous qui voyez 🙂 !« 

La Robe Simone (en allusion à Simone de Beauvoir), c’est un parti pris de féminité et de féminisme.

Un vent de liberté et de renouveau !

Le kit propose différentes versions de tissu. J’ai choisi la popeline brodée ananas.

Un tissu chemise parfait pour l’été et les beaux jours !

Léger, aérien et qui aime se jouer des courants d’air, du vent et danser dans la rue …

La robe a un porté un peu « loose » très confortable .

Si vous souhaitez une ligne plus près du corps n’hésitez pas pas à la couper dans une taille en dessous de la votre.

Je l’ai coupé ici dans ma taille habituelle pour cette marque mais j’aurai pu la réaliser facilement en taille en dessous pour un look plus appuyé .

Dans ma version fleurs des champs, fleurs coupées cette ampleur ne me gène pas du tout au contraire, je trouve que ça lui donne un petit coté encore plus estival et dansant ! Et je trouve que ce porté un peu loose va tres bien à ma morphologie et à ma taille .

L’ampleur du corsage permet également de jolies emmanchures avec des épaules un peu tombantes sur le haut des bras …

La taille pas trop marquée, flotte comme un drapeau au vent, comme un étendard pour affirmer haut et fort ses idées et convictions  … mais peut aussi être resserrer par une ceinture.

La forme qui semble très simple, avec son corsage sage, son encolure ronde et sans col, sa jupe froncée, cache en fait une construction astucieuse et imaginative avec un jeu de soufflet grâce à la présence d’un triangle au niveau des cotés qui permet de faire des belles emmanchures tombantes et un jeu de « pinces » au niveau du corsage devant.

Le dos est tout simple, avec juste la fantaisie les plis couchés des côtés

Parce que toute robe confortable et digne de ce nom se doit d’avoir des poches, ce détail n’a pas été oublié dans ce patron avec ses deux belles et grandes poches invisibles, cachées dans les coutures côtés, qui permettent de traverser la vie les » mains dans les poches » en toute décontraction ou tout simplement de glisser un petit mouchoir, un mot doux ou n’importe quel petit secret …

Enfin la longueur « midi », plutôt assez longue (pour une fois je n’ai pas eu à rallonger !!!), est vraiment un élément nouveau et mode.

Un petit coté vintage, rétro que j’affectionne beaucoup et qui a été pour moi un élément décisif lors de mon choix !

Parce qu Il y a une Héroine en chacune de nous, qui sommeille et qui n’attend qu’un petit signe pour se révéler au grand jour …

Je porte ma robe fièrement à Pontoise en descendant l’escalier majestueux du général Leclerc , devant la Cathédrale Saint-Maclou.

Le Général LECLERC depuis plus d’un siècle, veille… sur les trains, les enfants qui vont à l’école, les chalands des grands marchés de la ville.
Il écoute le souffle des Pontoisiens qui grimpent ses escaliers, entrainés aux raides côtes et escaliers de la cité.
Les vieilles marches du XIX° bien lisses et glissantes, construites en son honneur ont été refaites, en beau granite gris; leurs nez bien droits ne vous expédient plus directement en bas, à grande vitesse, juste à l’entrée du légendaire SOUTERRAIN…

on dit que là, en-dessous, à droite, se trouve l’entrée du fameux souterrain reliant Pontoise à l’Abbaye de Maubuisson, en passant sous l’Oise … Mais ça c’est pour une autre histoire !

#KAL pour les beaux jours : épisode 1

Aujourd’hui un peu de tricot sur ce blog avec ma participation au KAL pour les beaux jours organisé par Alexia du blog La Demoiselle D’Octobre.

Pour ce Kal on choisit son modèle et on peut tricoter ce que l’on veut !!! Juste se laisser inspirer par les beaux jours …

C’est pour moi l’occasion de vous parler de mon encours tricot, le chouchou de Rose, le châle Versatile du blog Dream little Doll.

J’ai de suite, des sa sortie beaucoup aimé sa forme « à la base est carré et qui une fois plié en triangle prend deux côtés de chaque couleur ».

C’est un peu aussi toute une philosophie … un peu le Yin et le Yang

le Yin et le Yang deux catégories complémentaires, que l’on peut retrouver dans tous les aspects de la vie et de l’univers. ils représentent les deux extrêmes d’un tout et coexistent ensemble.

Selon les principes taoïstes, les forces de tout ce qui existe dans l’univers sont en mouvement constant. Alors que le mouvement se poursuit, chacune des forces se transforme progressivement en l’autre, du Yin vers le Yang et inversement.

Toute la philosophie de ce tres beau modèle …

Devant mon enthousiasme Rose avait souhaité voir ma version, mes couleurs …

J’avais bien sûr accepté avec joie !!!

Le plus difficile étant de choisir les couleurs …

Rose était partie de l’expression « tout feu tout flamme  » pour son choix de couleur et nous avait posé la question:

 Et vous? vous êtes quoi???

J’ai donc réfléchi quelles étaient les couleurs que j’aimais et surtout lesquelles me caractérisaient .

Dans ma réflexion j’ai été aidé aussi par un article de Marie-Line du blog Purple

Podcast Episode 7: La Passionata!

J’ai aussi demandé de l’aide à Cindy du blog et boutique Mon Sheep Shop.

J’avais flashé depuis un petit moment sur ses laines Fairy clic-clic. une laine teinte à la main avec l’amour, la délicatesse et le bon goût de Cindy. Une laine toute douce avec un peu de paillettes (parce que je suis une fiiiiiiiille!)

Une laine fingering avec 75 % de laine mérinos : une pure douceur …

Mon choix s’est porté sur la Fée Carabosse (mon coté rebelle insoumise ?)

Mon point de départ !

pour les couleurs complémentaires après plusieurs échanges j’ai écouté les conseils et recommandations de Cindy

(merci pour ta patience, ton écoute et ton professionnalisme !😘)

Je suis sortie de ma zone de confort et d’habitude …

Deux couleurs profondes et lumineuses

Deux couleurs bien contrastées …

… mais qui vont si bien avec ma Fée Carabosse !

Et bien sûr dans mon colis la petite touche de Cindy

Quelques tours de manivelles après  …

Ma laine était prête (avec un charmant petit mot d’encouragement!)

Et je pouvais commencer mon ouvrage !

Ces deux couleurs me reflètent vraiment bien en fait !

Le jaune, lumineux, royal (couleur or): c’est mon coté positif, rayonnant, astral …

Le violet: mon coté timide, modeste, secrète …

Un peu comme les violettes

Le nom donné dans un sens figuré à une personne timide et modeste vient du fait que cette fleur est cachée sous les feuilles

Premieres fleurs du printemps, avec une floraison en avril, mai juin, elles annoncent les beaux jours !

Mon Versatile, se nommera « Forget Me Not ! »

A bientôt pour la suite de l’aventure du #KAL pour les beaux jours

Rejoignez nous et aller voir les aventures des copines ici

 

Robe Twiggy de Kit By Klo légère comme une plume !

A moins de vivre sur une autre planète, d’être complètement hostile à la mode ou hermétique aux tendances … vous n’avez pas pu passé à coté de la valeur montante de cette année : les volants !

Frou frous, basques ou petits volants, on en trouve dans toutes le pièces phares et chez toutes les marques !

Et c’est tant mieux car en plus d’être très féminin,  c’est juste le petit plus qui fait la différence, la petite folie qui fait tourner les tissus et les têtes …

Associé avec une robe, les volants font rentrer un air printanier et frais dans une garde robe !

Quand je l’ai vu chez Barbara du blog Bee made j’ai de suite craqué ! Elle avait tout pour plaire … De qui de quoi ?

Je parle de ce patron : la Robe Twiggy de Kit By Klo

 » Robe ample aux manches 7/8ème, agrémentées de volants et fermées par un joli noeud aux poignets. Sa jupe légèrement froncée lui donne du volume.
Elle ira à tous les styles, et à toutes les morphologies. »

Parce qu’en plus des petits volants, elle a les poignets terminés par deux liens à nouer, le plus du plus !

Volants et noeuds = fifiiiiiiiille !

Cette marque est une de mes favorites avec son packaging original et unique !

Je vous en ai déjà parlé ici et .

Le patron en poche, je n’arrivais pas à me sortir de la tête qu’il me fallait un tissu écossais … Une idée fixe, une lubie … que sais-je !?!

Peut être le coté faussement sage un peu écolier de la robe ? Peut être les différentes versions vues avec des carreaux ?

Ne cherchez pas ! Quand j’ai une idée en tête, rien ne peut me faire changer d’avis !!!

Je suis partie sur un crepe polyester ecossais marine (noir)/ blanc (crème). Coupon de 3m des Coupons St Pierre déniché à la Boutique de Modes et Travaux de Saint Lazare (mon lieu de perdition…)

C’est un tissu un peu froissé, tres léger et tres tres agréable à porter !

 Léger comme une plume !

(d’ou mon titre)

Super contente de mon choix, je n’ai pas sur le coup réfléchi à la difficulté de travailler les carreaux …

Nouveau challenge pour moi !

J’ai passé une semaine à réfléchir, poser et disposer mes différentes pièces, à me poser mille et une question sur le sens des rayures, les marges de couture, les aspects visuels … Qu’on ne vienne pas me dire que la couture n’est pas une activité intellectuelle !!!

Vous pouvez noter au passage le raccord même au niveau des poches  !

(du travail d’orfèvre !!! 😉)

Comme toujours j’ai passé de longs moments à étudier les différentes versions des blogueuses et j’ai suivi leurs remarques en ce qui concerne l’ordre de montage .

J’ai assemblé parmentures dos et devant ensemble avant de les monter sur le haut de la robe. (Haut monté en premier par les coutures épaules) et j’ai terminé par la patte de boutonnage après avoir monté ma robe haut +bas .

Mis à part ce petit ajustage, je n’ai rien modifié au patron. Celui ci taille plutôt grand et j’aurais tres bien pu (à savoir pour ma prochaine!) faire la taille en dessous.

Surtout que je m’étais fixé comme autre challenge de faire de vraies boutonnières et une belle patte de boutonnage .

(Je dis « vraies », car jusqu’à présent je me suis toujours arrangée pour faire une fausse patte de boutonnage et coudre mes boutons par dessus et enfiler par la tête … Oh! la mauvèèèèèèèèèse élève !)

Cette fois ci , c’était décidé, j’allais me mesurer avec mon pied boutonnière !

Même pas peur !!!

(au final, j’enfile quand même ma robe par la tête mais sans déboutonner …)

Je suis aussi tres fière du choix de mes boutons

Bleus avec une fantaisie blanche

Ca reprend bien les couleurs de mon tissu !

Le présentations étant faites et les points techniques mis en étude … c’est avec grande fierté que je vous présente ma Robe Twiggy !

Et pour cela je vous emmène aujourd’hui au Jardin des Cinq Sens dans le parc du musée Pissaro à Pontoise.

Le jardin des Cinq Sens, au coeur du parc du musée Pissarro, couvre une surface de 1250m². Le musée Pissarro est installé dans une maison située sur le site de l’ancien château qui domine l’Oise.

D’une superficie de 7 600 m², le parc du château se situe sur les hauteurs du centre-ancien, surplombant les remparts. Ce site offre un panorama exceptionnel sur la Vallée de l’Oise, le plateau Saint-Martin, le quartier de Marcouville et le cœur historique de la ville.

 Le musée présente par rotation ses collections permanentes d’œuvres des peintres paysagistes, du pré-impressionnisme au post-impressionnisme (1860-1910)..

Vous pouvez y découvrir des œuvres de Pissarro et de ses fils Lucien, Georges et Ludovic-Rodo mais aussi de Daubigny, Guillaumin, Signac, Hayet, Piette, Cézanne, Caillebotte, Goenette, Luce…

Le parc compte bon nombre d’allées, d’arbres centenaires.

En 1791, la commune propose de faire de ce terrain une promenade publique et en 1794 d’y ériger un ”monument en forme de montagne, à la gloire de la Liberté, pour transmettre à la postérité la mémoire des glorieux travaux de la convention Nationale”.

Les vestiges de cette butte sont aujourd’hui toujours visibles au centre du parc. La promenade publique ne verra jamais véritablement le jour car elle est rapidement fermée aux visiteurs, notamment suite à des plaintes de riverains domiciliés en contre-bas et qui se plaignent de jets de pierres. (comme quoi l’époque actuelle n’a pas le monopole des incivilités !)

 

 Aujourd’hui, les derniers vestiges encore visibles du château sont le rempart ouest, les casemates qui servaient à la défense du pont-levis et la base d’une tour ronde.

de ce rempart ouest nous avons une tres belle vue sur le coeur historique de la ville autour de sa cathédrale, la Cathédrale St Maclou

Saint Maclou ou saint Malo (Sant Maloù en breton), dit aussi Malo d’Aleth, encore appelé en latin Maclovius ou Machutus, est l’un des sept saints fondateurs légendaires de Bretagne continentale.

(et non! rien à voir avec les tapis !!!!)

Sous le parc existe une ancienne carrière, appelée plus communément la petite carrière du château. Après y avoir extrait le calcaire, cette dernière a servi de lieu de stockage au Château.

Un superbe escalier voûté de 66 marches, datant du XVe siècle et très bien conservé, permet d’y descendre.

Le jardin du Musée Pissarro est en partie aménagé pour les personnes mal-voyantes, et les visiteurs sont invités à toucher et à sentir les nombreuses plantes aromatiques ou dotées de textures très particulières.

Le jardin est une clairière circulaire où se croisent deux allées engazonnées. Il offre une belle vue sur le sud et l’ouest de Pontoise et sur ses environs. A l’entrée du jardin, de forme circulaire, un sas exhalant le parfum suave de viorne accueille le visiteur.

Les espèces ont été choisies en fonction de leur parfum et de leur floraison répartie dans le temps. On peut toucher, sentir, goûter les plantes aromatiques ou médicinales du jardin.

De nombreuses variétés de plantes sont représentées : les géraniums, les campanules, les menthes, les hellébores, la sauge, le romarin, le seringa, l’osante, l’érable trifide, le cerisier du Tibet, l’Orange du Mexique…

Voilà! la visite est terminée, j’espère que ça vous a plu …

Le beau temps et la beauté du parc m’on fait un peu tourner la tête …

     

Voici ma version de la Robe Twiggy de Kit By Klo

Je vous souhaite de passer un très beau week end de Pâques et que le soleil soit au rendez vous !!!

 

 

Tea Party 2 : Tea Nomade

Dans mon précédent article ici, je vous ai montré ma nouvelle collection de petits sachets pour le thé en vrac.

Collection commencée avec l’idée d’un échange de thé avec ma copinaute Alexia du blog La Demoiselle d’Octobre.

Une autre copinaute est venue rejoindre cet échange, Rose du blog Dream little Doll.

Rose habite au Quebec, et a un peu la nostalgie de la France … Pour ma part, son pays et ses grands espaces m’ont toujours fait rever et rien qu’en regardant ces photos sur Instagram je voyage …

Elle m’avait envoyé un adorable petit paquet avec quelques échantillons de thé, bien anglo saxons, entre autres ceux d’une marque célèbre qu’on ne trouve pas chez nous au slogan tres évocateur … « Keep Calm and Carry On »

Pour la petite histoire (et oui une passion commune à toutes les 2!),  » c’est un slogan créé pour la seconde guerre mondiale en Angleterre pour rassurer les gens et cela ne s’est pas fait. Les posters ont été brûlés mais il y a quelques années un gars a acheté aux enchères des choses et il a retrouvé un poster … Il a repris le slogan et la marque. Hyper populaire chez nous et en Angleterre. 😉.  » m’a expliquée Rose lors d’échanges de commentaires sur notre compte Instagram.

La petite touche So British, et en plus le coté historique … : j’ai bien sûr complètement craqué !!! 😍

Je souhaitais de mon coté, lui envoyer un peu de chez nous …

Des tisanes Bio, et de nos campagnes.

J’ai trouvé ce que je cherchais avec la marque les 2 Marmottes. Une entreprise française, savoyarde (un petit souvenir nostalgique de mes montagnes … ❤️ et animal fétiche dans notre petit famille !)

« Les 2 Marmottes savent ce qu’elles veulent et tiennent leurs promesses ! Dans la joie et la rigueur, elles nous régalent avec des tisanes et des thés qui chouchoutent les esprits et les corps, en nous offrant la nature à l’état pur. »

Et comme l’hiver semble tres loooooooong chez Rose, quelques plantes pour la réconforter !😘

Tisane de Nature et Découvertes, au nom évocateur:  Tisane Bien Passer l’hiver

Mon choix effectué, je voulais lui confectionner un petit packaging parfait pour traverser l’océan et version pour le voyage.

J’ai ainsi réalisé une petite pochette Tea Nomade, pour glisser les sachets (thé ou tisanes) et emporter partout !

Réalisé en lin rose poudré. Et ou la couleur était une évidence depuis le début !

il est bien sûr orné d’une broderie sur le devant

broderie estivale et fleurie, représentant un petit bouquet de pâquerettes

Brodé en trois couleurs, jaune d’or, vert tendre et blanc

et relevé d’une petite touche  de rose vif !

les coeurs des pâquerettes sont faits au point de noeud, les pétales au point de bouclette et point lancé

les tiges au point de tige et les feuilles au passé plat

L’étui est tout gansé de biais rose pailleté

et j’ai réalisé une surpiqure vert tendre pour souligner la bordure

Avec un système de boutons et de lien pour la fermeture

bouton rose et fleuri dans le thème !

(ce système permet de serrer plus ou moins l’étui en fonction de l’épaisseur des sachets)

A l’intérieur une double doublure composée d’un tissu vert à pois crème et de son complémentaire rose à pois crème

pour compartimenter et séparer chaque sachet comme un présentoir

ma petite étiquette pour la Mine ‘s Touch

… il ne restait plus qu’à choisir une jolie carte pour signer le tout !

Le choix a été aussi facile, un petit clin d’oeil à la Capitale avec sa si jolie effigie  …

… et bien sur dans les mêmes tons !

Quelques petites bricoles en plus (pas trop pour que le paquet ne soit pas trop lourd …),

mon cadeau était prêt et envoyé !

Voici ma réalisation de Tea Nomade que je vais certainement dupliquer en plusieurs versions …

et comme vous m’inspirez, peut être aussi sur les bonnes idées de Catherine une version

café / Ricorée

Mais c’est une autre histoire … A suivre !

Rituel à l’heure du thé

Aujourd’hui je veux vous parler d’un petit rituel dans ma journée, l’heure du thé .

Comme beaucoup d’entre vous je suis une amatrice de boissons chaudes: thé, tisanes, roiboos

Il y aurait toute une étude à faire entre les tricoteuses et l’eau chaude ! Comme si le fait de laisser lentement infuser les plantes dans de l’eau à peine frémissante pouvait trouver un parallèle ou une complémentarité avec le doux cliquetis de nos aiguilles et le lent cheminement de l’avancée de notre ouvrage au fil de nos pelotes …

Quand on prend une tasse de thé, le temps s’arrête . C’est une parenthèse dans nos vies .

Juste le temps que le sable s’écoule dans le sablier

3mn pour le thé vert, 5mn pour le noir et 7 mn pour les infusions …

Tant qu’à faire les choses, les faire dans les règles !

Et en matière de thés, je suis comme dans la vie, gourmande et curieuse

je ne suis pas du genre à  boire toujours la même chose !

ça dépend du moment, de la saison, de mon état d’esprit, de … beaucoup de choses en définitive !

Et comme pour la couture, je suis très sensible au packaging , au noms et à tout ce qui entoure le rituel …

Une jolie boite avec des paillettes

Un nom évocateur de fêtes

de lieux mythiques

de romans célèbres

c’est comme une invitation au voyage

et comme l’heure du thé est aussi un moment de convivialité, j’aime aussi partager avec des copines mes coup de coeur, faire des échanges et pouvoir emporter partout en petite quantité mes plantes .

Devant le manque d’homogénéité de mes sachets, (suivant les marques et les distributeurs), j’ai réalisé des petits sachets en lin brodés. de même taille, de forme identiques et dans une unité de tissus et de couleurs .

du lin naturel beige et trois couleurs de fils à broder.

Chocolat, crème et cerise griotte !

Petits sachets au format, de ceux du commerce.

Avec un lien coulissant pour les fermer

et une broderie personnalisable et gourmande pour les décorer

sur le haut une attache pour éventuellement accrocher une étiquette

(avec ma petite touche rose paillette !)

mon étiquette Rose and Mine sur le bas du sachet

Pour la broderie j’ai pris mon inspiration dans le livre de Marie Suarez Le point de tige rouge

des petits motifs que j’ai décliné en couleur avec mes points personnels

(quelques variations de points pour donner un peu plus de relief aux motifs)

un cupcake joufflu et gourmand surmonté d’une cerise gourmande

 point de tige, point de feston, passé plat et point de satin

Une tasse fumante aux saveurs de points comptés

Point de tige en 2 et 3 fils et point de croix

ou une autre tasse façon « coup de coeur »

point de tige, passé plat et point de bourdon

au dos des sachets quelques points, fleurs, étoiles ou oeillets viennent décorés discrètement les sachets

Voici, les trois premiers de ma gamme Tea Party

suivant mon humeur et mon inspiration, il y en aura sûrement d’autres …

pour que l’heure du thé reste à jamais un moment à part

« Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l’ambre,

La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l’âme en secret
Sa douce langue natale.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté. »

(l’Invitation au voyage. Baudelaire)

le premier est pour ma fille qui se déplace de maisons en maisons dans sa vie d’étudiante nomade

et qui aime à transporter avec elle bien plus que des saveurs aromatiques …

le second est pour ma chère tricopine Alexia du blog de La Demoiselle D’Octobre qui est à l’origine de nos échanges de thé

Une autre tricopine est venue se joindre à nous dans ce partage de saveurs

Mais pour traverser les océans, j’ai eu envie d’un nouveau format de Tea Nomade

A suivre tres bientôt sur Air Rose and Mine !

Et vous? Aimez vous partager votre thé à plusieurs ?

Une Petite Robe Noire #La Robe Vogue de Louis Antoinette

Au dernier CSF (en novembre …), un de mes principal objectifs était de flâner sur le stand Louis Antoinette, … de glaner des idées et de la bonne humeur … pour enfin craquer sur un de leur kit …

Je me connais , je connais mes faiblesses et mes coup de coeur , et je savais que je ne partirais pas du salon sans un de leur merveilleux trésor ! ( et oui, il faut savoir se regarder en face droit dans les yeux et accepter ses faiblesses et les kits de louis Antoinette en font partis chez moi …).

Je vous en ai déjà parlé ici et  , cette marque je l’ADOOOOOOOORE !!!

Bref ! dans l’effervescence du salon j’avais opté pour la la Robe Vogue en viscose noire.

J’avais aimé sa forme simple, son coté chic et intemporel …

Faut dire c’que ça plait aux filles
Les petites robes qu’un rien déshabille,
Petit bout de tissu
Sans quoi elles iraient nues,
Petit rêve où s’égarent
La main ou le regard,
Petite robe noire
Toute simple et sans fard,
Petite plume volée aux parures étranges
Des anges.

Réalisée à peu près dans la foulée, j’avais  vaguement en tête de la porter pour les fêtes …

Comme toujours j’ai eu beaucoup de plaisir à la réaliser, le patron clair et limpide et les pièces cousues sans prise de tête et le final avec un beau tombé …

Et puis une fois terminée … je l’ai accrochée dans ma penderie et … presque oubliée …

Une petite robe noire légère
Toute simple et sans manière
Dansait à l’écart
Au fond du placard
N’avait autour d’elle
Qu’ des gilets d’flanelle
Des chemises d’homme
Et des pantalons, tout comme.

Je sais pas trop comment l’expliquer … Plus envie !

Je me posais beaucoup de questions , beaucoup de doutes …

Le matin quand je l’enfilais … je la retirais !

Trop classique ? Trop … noire ? Trop sage ?

Je sais pas … plus envie …

Elle était, hélas
Si peu à sa place
Perdue par hasard
Entre deux costards
Une anomalie
Pourtant si jolie
Suspendue, fragile,
Dans ce drôle d’ exil
Viril.

Alors j’ai laissé le temps passer …

… ma Petite Robe Noire au fond d’un placard …

Et un matin, un beau matin de printemps en rangeant mon placard, je suis retombée sur elle ! Et comme j’ai beaucoup d’imagination (vous aviez remarqué?), je me suis fait toute une histoire avec ma petite robe noire …

Un peu comme si j’entendais au plus profond de moi la complainte, la souffrance et les cris de ma Petite Robe Noire

La petite robe sage
S’abimait sous les outrages
Avilie de cris
Salie de mépris.
Elle savait les coups
Les marques au cou
Les larmes qui brillent
Au coin des yeux qu’on maquille.
Un soir de misère
D’enfer ordinaire,
De vague rupture,
De coups de ceinture,
On l’avait griffée
Déchirée, froissée…
Et puis, peu importe,
Laissée de la sorte :
Morte.

Alors j’ai réagi !

Je l’ai regardé avec un nouveau regard, plus de bienveillance, sous un autre angle …

Je lui ai laissé une seconde chance de me séduire …

La petite robe noire
Racontait sa belle histoire
Ses heures de grâce
Au printemps qui passe
Quand le cachemire
Le blouson de cuir
Rassurants et forts,
Ne la blessaient pas encore ;
Quand une caresse
La faisait princesse ;
Quand elle allait libre
De toutes ses fibres,
Avant le passage
Des premiers orages,
Avant qu’on n’ la cloue
De reproches flous
Jaloux…

Et je l’ai aimée …

Il faisait beau, le soleil illuminait ma ville, j’ai imaginé son shooting dans la jardin de l’hôtel de ville de Pontoise.

Justement un trench acheté un peu avant chez Mango  avait besoin pour s’entendre d’une Petite Robe Noire

Alors timidement je vous présente ma version de la Robe Vogue

Simple, avec ses manches 3/4 et ses petits plis

 son encolure sage …

2 pinces devant pour le corsage et souligner la taille

 l’ampleur de la jupe vient des petites fronces au niveau des poches.

Juste une petite fantaisie !

Juste un petit détail chic!

pour lui donner une allure dansante …

Au dos 2 pinces aussi pour la silhouette et un zip

(zip qui ne sert pas à grand chose car on peut facilement enfiler la robe sans ouvrir !!!)

Mais je suis pourtant tres fière de la pose de mon zip !

J’ai choisi de mettre un passepoil argenté entre les pièces de mon empiècement dos et dos de robe

Regardez l’alignement parfait !

(la fille qui se la pète !)

Une robe dans laquelle au final, je me sens à l’aise !

Et sans contraintes !

Une robe de mi saison …

Une robe qui aime s’entourer de couleurs et de fleurs …

une robe qui sent bon le printemps !

et qui donne envie de s’amuser un peu …

Voilà je vous ai raconté l’histoire de ma Petite robe Noire …

… très librement inspirée de la chanson de Juliette.

Et vous, ça vous arrive à vous aussi de coudre, tricoter ou réaliser une pièce pour la laisser s’ennuyer dans votre placard ?

Faut dire c’que ça coûte aux filles
Les petites robes qu’un rien déshabille,
Petit bout de tissu
Sans quoi elles iraient nues,
Petit rêve où s’égarent
La main ou le regard,
Petite robe noire
Toute simple et sans fard,
Petite plume tombée en souvenir étrange
D’un ange.

Prune délicate : Baby Box pour petite brunette !

Je sais pas si c’est de saison, mais en ce moment chez nous les naissances se multiplient !

La famille s’est de nouveau agrandie avec une nouvelle petite-petite nièce, un amour de petit bourgeon, une petite Gaelle Charlotte Ombeline

Pour cette petite brunette, j’ai de nouveau laissé libre cours à ma création en lui confectionnant une petite Box BB.

J’ai attendu la naissance, le nom et les photos pour pouvoir imaginer un trousseau personnalisé …

Prune Délicate : un style So British Irrésistible ! 

J’ai recherché dans mes modèles et mon choix s’est porté sur plusieurs petites pièces pour composer un mini trousseau

une petite veste façon fourrure à col avec son béret assorti

modèle de chez Phildar  catalogue N ° 029 Layette Débutantes

Tricoté en laine Partner 6 coloris Mure et Phil Douce coloris Bruyère

un petit paletot parfait pour aller au parc!

avec sa forme généreuse et son ouverture devant, Bébé est bien enveloppé

les manches droites façon un peu kimono permettent un habillage facile

Le modèle était tricoté en 2 parties avec une couture au milieu dos que je trouvais disgracieuse et pas confortable !

j’ai donc réalisé ma petite veste en une fois façon « pull tube »

le tricot commençant par le bas de la manche et tricoté en travers jusqu’à l’autre manche

de même j’ai modifié les boutonnières qui se faisaient en écartant les mailles

j’ai préférai une finition au crochet avec les boutonnières en mailles chainettes

avec deux petits boutons assortis boutons fleuris Prune Délicate Frou frou

J’ai également cousu dans la couture cote un bouton supplémentaire …

petit bouton qu’on retrouve aussi sur la bande du béret

pour compléter l’ensemble, une petite brassière tissu à col Claudine

c’est un modèle Citronille d’Astrid Provost du livre  Intemporels pour bébés

 » brassière à col rond « 

j’ai mixé deux tissus, une petite cotonnade étoilée Frou Frou Mix & Match

et un liberty fleuri Frou Frou Prune Délicate

deux tissus de chez Frou Frou

Le col est terminé par un biais assorti (biais fleuri Prune Délicate Frou frou)

Biais que j’ai également posé en ourlet au bas de la brassière

au dos j’ai posé avec ma pince magique 2 pressions

Pour emporter et présenter l’ensemble j’ai déniché chez Hema une jolie petite valisette en carton imprimée

un joli motif ensoleillé que Cannelle a tout de suite adopté!

je lui laisse faire la présentation …

Ainsi que ses nombreuses pitreries dont il raffole !!!

Mais c’est un petit Ourson …

on lui pardonne tout … 😘