Mon châle Versatile pour le Kal des beaux jours

Il y a quelque temps la La Demoiselle D’Octobre avait un lancé un Kal tricot pour le printemps: #KALdesbeauxjours.

Pour participer il fallait réaliser un modèle de son choix qui nous donnait envie de célébrer l’été un modèle pour attendre avec plaisir les beaux jours !

J’ai pour ma part porté mon dévolu sur le patron du châle de Rose, le Le Versatile du blog de Dream Little Doll.

Dans mon premier épisode ici, je vous expliquais les raisons de mon choix ainsi que celui de la couleur.

Un beau jaune lumineux et un violet profond, associé à la laine de Mon Sheep Shop. La laine fairy en colori Fée Carabosse.

Mon point de départ …

Je ne vous en avais pas plus dévoilé gardant le mystère entier …

Aujourd’hui fin de ce Kal, je vous raconte toute l’histoire …

Ce modèle de forme carré, se compose d’un jeu de rayures entrecoupées par des segments de dentelle

les rayures vont en croissant ce qui donne un effet de profondeur à l’ouvrage

et le contraste des couleurs permet de faire bien ressortir le point ajouré

Difficile de bien se rendre compte tant que l’ouvrage n’est pas bloqué, mais le premier point fantaisie est formé d’un motif géométrique comme des petits pavés alors que pour le second c’est plus des rosaces ou comme des fleurs en boutons …

Le tout assemblé par des espaces de point mousse qui adoucit le coté stricte et géométrique de l’ensemble

Avec mon jaune d’or et ma laine à paillettes mon ouvrage a fait rentrer le soleil et les beaux jours dans mon salon !

un petit air de printemps à Paris !

une douce musique de Pâques pour accompagner le son des clochettes de mes petits lapins

un vrai ouvrage pour les beaux jours !

La seconde partie est à tricoter en symétrie

Apres mon jaune lumineux et solaire, ma couleur violette fait ressortir encore plus le contraste

Au final un châle « reversible » !

Qui permet de jouer sur toute la gamme des sentiments

Sur les contrastes entre l’ombre et la lumière

Un châle parfait pour mon week-end en bord de mer !

Entre ciel et terre au bord des vagues …

Discrètement lové à l’ombre pour un petit moment de détente et de repos …

ou en pleine lumière sous les feux d’un beau soleil royal …

comme une star sous les sunlights !

mais surtout indispensable quand le vent se lève pour se protéger contre des courants d’air maritimes !

ou d’un éventuel petit air frais du matin…

Et défiler comme sur la croisette …

ou rever dans un écrin de fleurs …

sous un arche de verdure

Et porter ses couleurs telles un étendard !

Violet : coté fleurs. La discrète, timide et secrète

ou jaune: coté soleil. La lumineuse, solaire, pétillante

Voici ma version du modèle Versatile.

Et ma participation au #KALdesbeauxjours

Si vous voulez vous aussi l’interpréter retrouvez ce patron dans la boutique Etsy de Dream little Dolclic-clic en français et en anglais.

Ainsi que de nombreuses autres petites merveilles !

Pour jouer votre partition et orchestrer vos couleurs selon votre humeur et votre personnalité …

Pour voir les réalisations des autres participantes au #KALdesbeauxjours, c’est ici en vous laissant porter par l’inspiration musicale tres enchanteuse de La Demoiselle D’octobre 😘

Ma seconde version de la blouse #georgeLAP

Comme je vous l’avais dit dans mon précédent article (ici), j’ai réalisé deux versions de ma blouse George de Louis Antoinette.

J’ai présenté en premier ma préférée, celle qui je trouve est la plus réussi mais j’avais fait une première ébauche que je viens vous montrer quand même.

Ma première idée était de donner plus de contrastes dans le jeu de matière et de couleur pour ce top.

J’avais pour cela mis mon choix dans un voile de coton des Coupons St Pierre. un voile de coton brun avec des motifs floraux un peu argentés tres discrets. Avec une impression de faux marbré …

J’avoue que dans le magasin j’ai vraiment craqué pour ce tissu et j’avais de grandes aspirations pour qu’il se transforme en blouse étincelante !

Je comptais le marier avec de la dentelle écrue, provenant aussi des Coupons St Pierre et la border d’un biais argenté pour la faire ressortir

J’imaginais déjà le mariage parfait, l’association unique et originale …

Mais c’était sans compter la fragilité du tissu !

Je me suis d’abord rendu compte tres vite que le biais faisait too much !

« Trop de brillant, tue le brillant !!! »

De même le biais argenté métallique était trop « raide » en association avec la légèreté de mon tissu …

J’ai du tout défaire. ce qui ne me gène pas plus que ça … sauf que mon tissu se déchirait au fur et à mesure !!! 😱

C’était aussi mon premier éssai du patron, et j’avais été un peu « faible » au niveau des crans et indications de couture …

Bref! j’ai vu le moment ou j’allais tout jeter !!!

Avec patience et doigté j’ai sauvé la situation, mais de justesse et j’avoue que je focalise toujours sur mes découpes de devant, traquant avec un regard perçant les défauts et imperfections …

J’ai choisi de ne mettre la dentelle (seule) qu’au dos pour plus de fluidité avec mon tissu récalcitrant !

Au final, je ne suis pas entièrement satisfaite de mon résultat, car ce n’est pas exactement ce que j’imaginais …

Mes difficultés pour les découpes de devant ne rendent pas un résultat aussi parfait que pour ma seconde version et me gênent aussi un peu …

Enfin mon tissu se froissant beaucoup, même en sortant de la table à repasser, je trouve que je fais un peu « chiffon » …

Mais je vous laisse juge !

en focus

ma dentelle au dos

Pour jouer au sept familles !

je commence une collection ! …

Dans la famille Louis Antoinette je voudrais la blouse #george !

Voici ma seconde première version de la blouse George de Louis Antoinette!

Il va falloir que l’on s’apprivoise toutes les deux pour vivre de belles aventures …

Trouver l’association vestimentaire qui la sublimera …

Short en jean pour contraster ?

Pantalon blanc pour faire ressortir la dentelle ?

Je suis à l’écoute de vos suggestions

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

En Parisienne à Giverny

Si je suis plutôt silencieuse ces derniers temps c’est parce qu’avec les beaux jours et parce que c’est une année chiffre rond pour moi  je bouge pas mal, visite beaucoup et pour toutes ces occasions je couds aussi beaucoup !

Je m’aperçois à ma plus grande joie que c’est bien plus rapide de se faire une cousette pour un week end particulier ou une destination originale que de rédiger un article sur cette fameuse cousette ! je deviens vraiment couture addict !!!

Résultat, j’ai pleiiiiiiiiiin de trucs à vous montrer !

Je vais essayer de rattraper mon retard et vous dévoiler peu à peu mes projets couture … et vous faire partager mes dernières destinations

Le week-end de l’ascension nous avions projeté d’aller à Giverny visiter la maison Monet, ses jardins et flâner sur les lieux des « Nymphéas noirs » de Michel Bussi. Un polar qui m’a bouleversé, emballé et époustouflé ! Je vous le conseille vivement en lecture de vacances si vous ne l’avez pas encore lu …

Rappelez vous pour ce pont du mois de mai, le soleil et la chaleur estivale était annoncé et au rendez vous, et plus les jours s’écoulaient plus j’avais en idée fixe de ma coudre dans un tissu léger  La Parisienne en été de … Louis Antoinette ( tiens, tiens ! encore eux !!! 😘)

J’avais vu une tres jolie version sur le blog Petits Bonheurs dans mon atelier ici. qui me trottait dans la tete …

La Parisienne en été c’est en fait une « fausse  » robe.

C’est une jupe taille haute et un haut dos nu en deux versions : échancré ou entrouvert .

Un ensemble ludique qui permet plein de compositions différentes et une multitude de versions …

On peut porter indifféremment la jupe  et le top ensemble ou séparé.

Le hasard faisant bien les choses je suis tombé sur un tissu frais et fleuri avec un tres joli imprimé qui m’a de suite fait penser à un jardin en fleurs …

J’avais exactement 3 jours pour me faire l’ensemble, défi relevé sans difficulté et avec grand plaisir !

Mon tissu tres coopératif et un patron assez simple ont permis ce petit défi parsonnel .

C’est un tissu sur fond crème avec des fleurs largement écloses dans les tons de rose, corail et prune

La jupe à plis s’évase autour de la taille dans un joli tombé.

Taille haute, marquée par une ceinture plate

pour info j’ai rallongé la jupe de 15 bons cm pour qu’elle m’arrive à mi mollets comme je le souhaitais

et j’ai choisi la version dos entrouvert

Version plus adaptée à ma « sensibilité »

Je n’ai pas eu le temps d’aller acheter une fermeture invisible, mais elle reste quand même discrète dans les plis de la jupe

C’est l’occasion aussi de vous présenter Victoria ma nouvelle collaboratrice qui vient d’intégrer pour mon plus grand bonheur mon petit atelier. Mais rassurez-vous (pour les fans) Cannelle reste mon mannequin vedette et chouchou et il n’est pas du tout au chômage !

Disons juste que pour certaines cousettes Victoria est plus … adéquate !

Mais direction la Normandie et plus particulièrement le Vexin bossu

 Et laissez vous embarquer à bord de Air Rose and Mine

« Le jour paraît sur Giverny.
Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies.

….

Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé … »

Monet s’installa à Giverny en 1883. Il transforma inlassablement un domaine délaissé en un chef d’oeuvre floral, inspiration de nombre de ses plus grands chefs d’oeuvre. Peintre en son jardin, Monet l’était aussi de par le monde, et s’éloignait pour de longues campagnes de peinture.

Passionné par le jardinage autant que par les couleurs, il a conçu son jardin de fleurs et son jardin d’eau comme de véritables œuvres. En se promenant dans son jardin et dans sa maison, les visiteurs ressentent toujours l’atmosphère qui régnait chez le maître de l’impressionnisme et s’émerveillent devant les compositions de fleurs et devant les nymphéas qui ont été ses sources d’inspiration les plus fécondes.

Alors en avant pour la visite !

Je tiens à remercier particulièrement ma fille photographe de ce jour merveilleux qui avec beaucoup de talent a su si bien capter toute la magie des lieux en donnant l’illusion que nous étions seuls à visiter …

 » Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes … »

 

 

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Test couture : le nouveau patron Louis Antoinette Paris #GeaorgeLAP ma blouse en Giorgio Armani

Aujourd’hui je peux enfin vous révéler une grande fierté :

mon projet couture de ces derniers jours

attention ! … roulement de tambour …!!!

Il y a quelque temps de ça j’ai été contacté par Clara de la marque Louis Antoinette Paris.

Elle me proposait de tester en avant première un patron avant sa sortie . J’ai été ravie !!! (en fait je ne trouve pas de mots assez forts …)

C’est peut être bête, mais toute la journée je me suis sentie quelqu’un d’important !

Je répétais à mon entourage l’air de rien (alors que je trépignais intérieurement !!):

« Je t’ai dit que Louis Antoinette m’avait contactée? … pour tester leur dernier patron … »

 » Ah ? je te l’ai déjà dit 100 fois ? Autant pour moi … Ca m’étonne je ne m’en souviens pas ! »

Ravie car c’est toujours un honneur qu’un créateur s’intéresse à mes modestes réalisations, et me fasse la confiance de me laisser tester leur dernier nouveau né !

Un peu comme si j’avais été élue Reine de la Couture ou Miss Aiguilles et Ciseaux  … !

Inutile de vous dire que j’avais un peu la pression! C’est quand même Louis Antoinette Paris !!!

C’est vrai que je suis une grande Fan de cette marque …

Pour ceux qui ne le savent pas, j’ai déjà réalisé plusieurs modèles. La robe Simone ici, la Parisienne , la robe Vogue clic-clic (et bientôt une nouvelle la robe Imagine, mais je n’ai pas eu encore le temps de la photoshooter ).

Bref! Je pense que peu à peu je vais me faire une garde robe entièrement Louis Antoinette Paris !

(pas encore testé mais ils me font de l’oeil le pantalon et la combinaison …)

Pour en revenir au test, c’est un patron de blouse, la blouse George.

Cette saison, le thème LAP est Héroines : une collection qui rend hommage à des femmes qui ont marqué l’Histoire et qui représentent chacune à leur manière une inspiration. Georges fait référence vous l’avez compris à George Sand  pseudonyme d’Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant, romancière, auteur dramatique, critique littéraire française, journaliste.

C’est un modèle qui mise beaucoup (je trouve), sur l’ambiguité entre la blouse (sans boutonnage ni fermeture) et le chemisier avec son col et ses poignets montés. Une blouse androgyne et tellement féminine !!!

Un modèle sobre et géométrique avec ses découpes mais adouci et féminisé par le contraste de matière et le léger arrondi des 2 bandes obliques du devant. Pour souligner les courbes féminines et affiner la taille.

Un modèle moderne et classique, avec du charme et de l’audace !

J’avais d’abord jeté mon dévolu sur un voile de coton des coupons de St Pierre et de la dentelle , mais le tissu tres fragile m’a déçue lors de ma réalisation. Et la couleur et le motif ne méttaient pas en valeur le contraste de matière.

J’ai d’abord enlevé les découpes dentelles du devant pour les remplacer par des découpes dans le même tissu mais là encore quelque chose ne fonctionnait pas …

Ce premier essai ne correspondait pas à mon attente absolue.

J’ai laissé mijoter et pauser quelques jours … Apres quelques échanges avec Clara je savais que j’avais un peu de temps …

Et puis je suis tombé sur THE tissu !

Un crêpe de lin Giorgio Armani de chez l’Atelier de la Création tout simplement magnifique !!!

Un fin de stock de tissu Haute Couture. Rien n’est trop beau pour une Héroine !

Un tombé, une facilité de coupe et de couture, un aspect soyeux … Tout est parfait !

J’ai gardé aussi le coté blanc qui s’accorde vraiment bien avec ma dentelle

et cet été le combo Blanc + dentelle = combo gagnant !

Et voilà le résultat

l’association des 2 tissus pour ce patron permet de donner un petit côté estival et frais …

… tout en mettant bien en valeur les découpes qui soulignent avec charme la silhouette

L’ayant déjà réalisé une fois (et oui !  j’ai fait une toile en fait !!!), je n’ai vraiment eu que du bonheur à la coudre !

Les petits points délicats comme les découpes devant en arrondi sont passés sans problèmes ! Il suffit de bien respecter les crans qui sont bien notés … Et tout tombe parfaitement !

Aucune surprise non plus au niveau de la taille qui correspond à ma taille dans le commerce.

En à peine 2 jours l’affaire était pliée !

J’étais fin prête pour ma séance shooting . Le soleil était au rendez vous de ce beau week-end, et c’est tout naturellement que nos pas se sont dirigés sur les bords de l’Oise à coté de l’office du tourisme de Pontoise.

Juste le temps de chausser mes Converse …

et de prendre mon chapeau …

Et me voilà prete à embarquer …

prendre de la hauteur sur le ponton

pour admirer un cygne majestueux …

Ou suivre la course des embarcations

prendre le temps de se poser et de rêver en laissant son imagination suivre le fil de l’eau …

« Une course avec les vagues, juste un vieux compte à régler »

Se laisser séduire …

ou tout simplement profiter de cette si belle journée !

Du soleil, de la tranquillité  …

Encore merci à Louis Antoinette Paris pour la confiance qu’ils m’ont accordée, pour la magie de leur patrons et kits et pour la bonne humeur de leur marque .

Surtout ne changez rien !😘

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Ma Robe Simone de Louis Antoinette

Cela faisait un petit moment que j’attendais avec une impatience grandissante le changement de saison. Je guettais les signes annonciateurs: journées plus longues, soleil un peu moins timide, un petit quelque chose dans le fond de l’air qui incite à s’assoir en terrasses, à flâner dans les parcs et jardins, à moins hâter le pas le soir à la sortie du train …

Un léger frémissement sur leur blog.

Des petits signes aussi sur les réseaux sociaux, sur leur compte Instagram qui suggèrent que quelque chose se prépare …

Des photos, des allusions …

Bref! j’attendais avec impatience la sortie de la nouvelle collection de

 Louis Antoinette Paris (LAP pour les intimes !)

A chaque fois c’est en effet bien plus que quelques patrons de saison, c’est tout un monde, un univers crée autour des modèles.

Et comme j’adhère totalement à leur slogan:

Et puis chez Louis Antoinette nous avons de l’humour.
Ça ne changera pas le monde mais ça aide à ré-enchanter l’univers de la couture.

Je suis leurs news de près et j’étais TRES impatiente de découvrir quel serait l’univers de leur nouvelle collection.

Cette saison, ce sont les femmes.

« Découvrez Héroïnes, notre nouvelle collection qui rend hommage à des femmes qui ont marqué l’Histoire et qui représentent chacune à leur manière une inspiration pour nous. »

Il y a une Héroine en chacune de nous, qui sommeille et qui n’attend qu’un petit signe pour se révéler au grand jour …

Alors dès que la collection est sortie, le premier jour, j’avais déjà passé ma commande !

Mon choix s’est porté sans aucune hésitation, sur la Robe Simone en kit.

 » Simone, c’est la robe chemise qui donne envie de se coller une marguerite dans la bouche et d’aller courir dans les champs avec un chapeau de paille pour accueillir l’été à bras ouverts. Bon en vrai, elle peut aussi être d’une élégance folle portée avec des talons, c’est vous qui voyez 🙂 !« 

La Robe Simone (en allusion à Simone de Beauvoir), c’est un parti pris de féminité et de féminisme.

Un vent de liberté et de renouveau !

Le kit propose différentes versions de tissu. J’ai choisi la popeline brodée ananas.

Un tissu chemise parfait pour l’été et les beaux jours !

Léger, aérien et qui aime se jouer des courants d’air, du vent et danser dans la rue …

La robe a un porté un peu « loose » très confortable .

Si vous souhaitez une ligne plus près du corps n’hésitez pas pas à la couper dans une taille en dessous de la votre.

Je l’ai coupé ici dans ma taille habituelle pour cette marque mais j’aurai pu la réaliser facilement en taille en dessous pour un look plus appuyé .

Dans ma version fleurs des champs, fleurs coupées cette ampleur ne me gène pas du tout au contraire, je trouve que ça lui donne un petit coté encore plus estival et dansant ! Et je trouve que ce porté un peu loose va tres bien à ma morphologie et à ma taille .

L’ampleur du corsage permet également de jolies emmanchures avec des épaules un peu tombantes sur le haut des bras …

La taille pas trop marquée, flotte comme un drapeau au vent, comme un étendard pour affirmer haut et fort ses idées et convictions  … mais peut aussi être resserrer par une ceinture.

La forme qui semble très simple, avec son corsage sage, son encolure ronde et sans col, sa jupe froncée, cache en fait une construction astucieuse et imaginative avec un jeu de soufflet grâce à la présence d’un triangle au niveau des cotés qui permet de faire des belles emmanchures tombantes et un jeu de « pinces » au niveau du corsage devant.

Le dos est tout simple, avec juste la fantaisie les plis couchés des côtés

Parce que toute robe confortable et digne de ce nom se doit d’avoir des poches, ce détail n’a pas été oublié dans ce patron avec ses deux belles et grandes poches invisibles, cachées dans les coutures côtés, qui permettent de traverser la vie les » mains dans les poches » en toute décontraction ou tout simplement de glisser un petit mouchoir, un mot doux ou n’importe quel petit secret …

Enfin la longueur « midi », plutôt assez longue (pour une fois je n’ai pas eu à rallonger !!!), est vraiment un élément nouveau et mode.

Un petit coté vintage, rétro que j’affectionne beaucoup et qui a été pour moi un élément décisif lors de mon choix !

Parce qu Il y a une Héroine en chacune de nous, qui sommeille et qui n’attend qu’un petit signe pour se révéler au grand jour …

Je porte ma robe fièrement à Pontoise en descendant l’escalier majestueux du général Leclerc , devant la Cathédrale Saint-Maclou.

Le Général LECLERC depuis plus d’un siècle, veille… sur les trains, les enfants qui vont à l’école, les chalands des grands marchés de la ville.
Il écoute le souffle des Pontoisiens qui grimpent ses escaliers, entrainés aux raides côtes et escaliers de la cité.
Les vieilles marches du XIX° bien lisses et glissantes, construites en son honneur ont été refaites, en beau granite gris; leurs nez bien droits ne vous expédient plus directement en bas, à grande vitesse, juste à l’entrée du légendaire SOUTERRAIN…

on dit que là, en-dessous, à droite, se trouve l’entrée du fameux souterrain reliant Pontoise à l’Abbaye de Maubuisson, en passant sous l’Oise … Mais ça c’est pour une autre histoire !

#KAL pour les beaux jours : épisode 1

Aujourd’hui un peu de tricot sur ce blog avec ma participation au KAL pour les beaux jours organisé par Alexia du blog La Demoiselle D’Octobre.

Pour ce Kal on choisit son modèle et on peut tricoter ce que l’on veut !!! Juste se laisser inspirer par les beaux jours …

C’est pour moi l’occasion de vous parler de mon encours tricot, le chouchou de Rose, le châle Versatile du blog Dream little Doll.

J’ai de suite, des sa sortie beaucoup aimé sa forme « à la base est carré et qui une fois plié en triangle prend deux côtés de chaque couleur ».

C’est un peu aussi toute une philosophie … un peu le Yin et le Yang

le Yin et le Yang deux catégories complémentaires, que l’on peut retrouver dans tous les aspects de la vie et de l’univers. ils représentent les deux extrêmes d’un tout et coexistent ensemble.

Selon les principes taoïstes, les forces de tout ce qui existe dans l’univers sont en mouvement constant. Alors que le mouvement se poursuit, chacune des forces se transforme progressivement en l’autre, du Yin vers le Yang et inversement.

Toute la philosophie de ce tres beau modèle …

Devant mon enthousiasme Rose avait souhaité voir ma version, mes couleurs …

J’avais bien sûr accepté avec joie !!!

Le plus difficile étant de choisir les couleurs …

Rose était partie de l’expression « tout feu tout flamme  » pour son choix de couleur et nous avait posé la question:

 Et vous? vous êtes quoi???

J’ai donc réfléchi quelles étaient les couleurs que j’aimais et surtout lesquelles me caractérisaient .

Dans ma réflexion j’ai été aidé aussi par un article de Marie-Line du blog Purple

Podcast Episode 7: La Passionata!

J’ai aussi demandé de l’aide à Cindy du blog et boutique Mon Sheep Shop.

J’avais flashé depuis un petit moment sur ses laines Fairy clic-clic. une laine teinte à la main avec l’amour, la délicatesse et le bon goût de Cindy. Une laine toute douce avec un peu de paillettes (parce que je suis une fiiiiiiiille!)

Une laine fingering avec 75 % de laine mérinos : une pure douceur …

Mon choix s’est porté sur la Fée Carabosse (mon coté rebelle insoumise ?)

Mon point de départ !

pour les couleurs complémentaires après plusieurs échanges j’ai écouté les conseils et recommandations de Cindy

(merci pour ta patience, ton écoute et ton professionnalisme !😘)

Je suis sortie de ma zone de confort et d’habitude …

Deux couleurs profondes et lumineuses

Deux couleurs bien contrastées …

… mais qui vont si bien avec ma Fée Carabosse !

Et bien sûr dans mon colis la petite touche de Cindy

Quelques tours de manivelles après  …

Ma laine était prête (avec un charmant petit mot d’encouragement!)

Et je pouvais commencer mon ouvrage !

Ces deux couleurs me reflètent vraiment bien en fait !

Le jaune, lumineux, royal (couleur or): c’est mon coté positif, rayonnant, astral …

Le violet: mon coté timide, modeste, secrète …

Un peu comme les violettes

Le nom donné dans un sens figuré à une personne timide et modeste vient du fait que cette fleur est cachée sous les feuilles

Premieres fleurs du printemps, avec une floraison en avril, mai juin, elles annoncent les beaux jours !

Mon Versatile, se nommera « Forget Me Not ! »

A bientôt pour la suite de l’aventure du #KAL pour les beaux jours

Rejoignez nous et aller voir les aventures des copines ici

 

Robe Twiggy de Kit By Klo légère comme une plume !

A moins de vivre sur une autre planète, d’être complètement hostile à la mode ou hermétique aux tendances … vous n’avez pas pu passé à coté de la valeur montante de cette année : les volants !

Frou frous, basques ou petits volants, on en trouve dans toutes le pièces phares et chez toutes les marques !

Et c’est tant mieux car en plus d’être très féminin,  c’est juste le petit plus qui fait la différence, la petite folie qui fait tourner les tissus et les têtes …

Associé avec une robe, les volants font rentrer un air printanier et frais dans une garde robe !

Quand je l’ai vu chez Barbara du blog Bee made j’ai de suite craqué ! Elle avait tout pour plaire … De qui de quoi ?

Je parle de ce patron : la Robe Twiggy de Kit By Klo

 » Robe ample aux manches 7/8ème, agrémentées de volants et fermées par un joli noeud aux poignets. Sa jupe légèrement froncée lui donne du volume.
Elle ira à tous les styles, et à toutes les morphologies. »

Parce qu’en plus des petits volants, elle a les poignets terminés par deux liens à nouer, le plus du plus !

Volants et noeuds = fifiiiiiiiille !

Cette marque est une de mes favorites avec son packaging original et unique !

Je vous en ai déjà parlé ici et .

Le patron en poche, je n’arrivais pas à me sortir de la tête qu’il me fallait un tissu écossais … Une idée fixe, une lubie … que sais-je !?!

Peut être le coté faussement sage un peu écolier de la robe ? Peut être les différentes versions vues avec des carreaux ?

Ne cherchez pas ! Quand j’ai une idée en tête, rien ne peut me faire changer d’avis !!!

Je suis partie sur un crepe polyester ecossais marine (noir)/ blanc (crème). Coupon de 3m des Coupons St Pierre déniché à la Boutique de Modes et Travaux de Saint Lazare (mon lieu de perdition…)

C’est un tissu un peu froissé, tres léger et tres tres agréable à porter !

 Léger comme une plume !

(d’ou mon titre)

Super contente de mon choix, je n’ai pas sur le coup réfléchi à la difficulté de travailler les carreaux …

Nouveau challenge pour moi !

J’ai passé une semaine à réfléchir, poser et disposer mes différentes pièces, à me poser mille et une question sur le sens des rayures, les marges de couture, les aspects visuels … Qu’on ne vienne pas me dire que la couture n’est pas une activité intellectuelle !!!

Vous pouvez noter au passage le raccord même au niveau des poches  !

(du travail d’orfèvre !!! 😉)

Comme toujours j’ai passé de longs moments à étudier les différentes versions des blogueuses et j’ai suivi leurs remarques en ce qui concerne l’ordre de montage .

J’ai assemblé parmentures dos et devant ensemble avant de les monter sur le haut de la robe. (Haut monté en premier par les coutures épaules) et j’ai terminé par la patte de boutonnage après avoir monté ma robe haut +bas .

Mis à part ce petit ajustage, je n’ai rien modifié au patron. Celui ci taille plutôt grand et j’aurais tres bien pu (à savoir pour ma prochaine!) faire la taille en dessous.

Surtout que je m’étais fixé comme autre challenge de faire de vraies boutonnières et une belle patte de boutonnage .

(Je dis « vraies », car jusqu’à présent je me suis toujours arrangée pour faire une fausse patte de boutonnage et coudre mes boutons par dessus et enfiler par la tête … Oh! la mauvèèèèèèèèèse élève !)

Cette fois ci , c’était décidé, j’allais me mesurer avec mon pied boutonnière !

Même pas peur !!!

(au final, j’enfile quand même ma robe par la tête mais sans déboutonner …)

Je suis aussi tres fière du choix de mes boutons

Bleus avec une fantaisie blanche

Ca reprend bien les couleurs de mon tissu !

Le présentations étant faites et les points techniques mis en étude … c’est avec grande fierté que je vous présente ma Robe Twiggy !

Et pour cela je vous emmène aujourd’hui au Jardin des Cinq Sens dans le parc du musée Pissaro à Pontoise.

Le jardin des Cinq Sens, au coeur du parc du musée Pissarro, couvre une surface de 1250m². Le musée Pissarro est installé dans une maison située sur le site de l’ancien château qui domine l’Oise.

D’une superficie de 7 600 m², le parc du château se situe sur les hauteurs du centre-ancien, surplombant les remparts. Ce site offre un panorama exceptionnel sur la Vallée de l’Oise, le plateau Saint-Martin, le quartier de Marcouville et le cœur historique de la ville.

 Le musée présente par rotation ses collections permanentes d’œuvres des peintres paysagistes, du pré-impressionnisme au post-impressionnisme (1860-1910)..

Vous pouvez y découvrir des œuvres de Pissarro et de ses fils Lucien, Georges et Ludovic-Rodo mais aussi de Daubigny, Guillaumin, Signac, Hayet, Piette, Cézanne, Caillebotte, Goenette, Luce…

Le parc compte bon nombre d’allées, d’arbres centenaires.

En 1791, la commune propose de faire de ce terrain une promenade publique et en 1794 d’y ériger un ”monument en forme de montagne, à la gloire de la Liberté, pour transmettre à la postérité la mémoire des glorieux travaux de la convention Nationale”.

Les vestiges de cette butte sont aujourd’hui toujours visibles au centre du parc. La promenade publique ne verra jamais véritablement le jour car elle est rapidement fermée aux visiteurs, notamment suite à des plaintes de riverains domiciliés en contre-bas et qui se plaignent de jets de pierres. (comme quoi l’époque actuelle n’a pas le monopole des incivilités !)

 

 Aujourd’hui, les derniers vestiges encore visibles du château sont le rempart ouest, les casemates qui servaient à la défense du pont-levis et la base d’une tour ronde.

de ce rempart ouest nous avons une tres belle vue sur le coeur historique de la ville autour de sa cathédrale, la Cathédrale St Maclou

Saint Maclou ou saint Malo (Sant Maloù en breton), dit aussi Malo d’Aleth, encore appelé en latin Maclovius ou Machutus, est l’un des sept saints fondateurs légendaires de Bretagne continentale.

(et non! rien à voir avec les tapis !!!!)

Sous le parc existe une ancienne carrière, appelée plus communément la petite carrière du château. Après y avoir extrait le calcaire, cette dernière a servi de lieu de stockage au Château.

Un superbe escalier voûté de 66 marches, datant du XVe siècle et très bien conservé, permet d’y descendre.

Le jardin du Musée Pissarro est en partie aménagé pour les personnes mal-voyantes, et les visiteurs sont invités à toucher et à sentir les nombreuses plantes aromatiques ou dotées de textures très particulières.

Le jardin est une clairière circulaire où se croisent deux allées engazonnées. Il offre une belle vue sur le sud et l’ouest de Pontoise et sur ses environs. A l’entrée du jardin, de forme circulaire, un sas exhalant le parfum suave de viorne accueille le visiteur.

Les espèces ont été choisies en fonction de leur parfum et de leur floraison répartie dans le temps. On peut toucher, sentir, goûter les plantes aromatiques ou médicinales du jardin.

De nombreuses variétés de plantes sont représentées : les géraniums, les campanules, les menthes, les hellébores, la sauge, le romarin, le seringa, l’osante, l’érable trifide, le cerisier du Tibet, l’Orange du Mexique…

Voilà! la visite est terminée, j’espère que ça vous a plu …

Le beau temps et la beauté du parc m’on fait un peu tourner la tête …

     

Voici ma version de la Robe Twiggy de Kit By Klo

Je vous souhaite de passer un très beau week end de Pâques et que le soleil soit au rendez vous !!!