Petit cache-coeur tricot pour Ma Princesse

Tout est dans le titre !

Ma petite Princesse était elle aussi de mariage et sa maman lui avait sélectionné une tres tres jolie robe de Princesse …

Bon ! de toute façon , je ne suis pas du tout objective, pour moi c’est la plus belle et cela quoiqu’elle porte  ! ça c’est dit !!!

En maman prévoyante, ma « jolie-fille », m’avait demandé de lui réaliser un petit gilet pour mettre sur la robe en cas de températures un peu fraiches … ( ahaha ! le mercure a dépassé les 39 ce jour là !!!)

Avec ce type de robe, le plus joli est un gilet à la taille, et j’ai pensé que le style cache coeur en plus d’être tres élégant serait parfait pour une cérémonie. Le gilet reste bien en place même si bébé bouge ! (et Ma Princesse a la bougeotte !!!)

C’est un modèle d’Astrid Provost du livre « tricots intemporels pour bébés »

J’ai choisi pour le réaliser du Baby Mérino de chez Drops. Une laine toute douce, superwash (tant qu’ à faire !)

Un beau colori bleu marine pour aller avec le bleu ciel de sa robe et le bleu profond de ses yeux !

Tricoter pour un bébé est vraiment un plaisir, on a peine commencé que c’et déjà terminé ! Alors tricoter pour Ma Princesse … que du bonheur !

C’est un modèle tout simple avec juste pour fantaisie les bordures en « dents de chat » que j’aime beaucoup et qui donne un petit coté festonné, comme un croquet.

pour les fermetures j’ai choisi deux jolis boutons ciel et doré comme des bijoux

et à l’intérieur un ruban de velours ciel

Pour vous le présenter j’ai fait appel à votre chouchou , mon mannequin et associé préféré

Cannelle

Mais après quelques photos, notre ourson était grognon !

Il avait des revendications :

« Pourquoi j’ai pas le droit à un shooting en extérieur ?

Pourquoi je n’ai pas le droit à des lieux magiques qui donnent envie de visiter ? »

J’avoue, n’avoir rien trouvé à répondre …

si ce n’est que le monde est bien grand et dangereux pour un tout petit ourson … ?

Alors pour satisfaire sa curiosité, son égo et sa sensibilité, je lui ai fait la promesse de l’emporter dans notre prochaine escapade !

Tout content , il a commencé à rever au vaste monde …

des etoiles plein les yeux à imaginer une destination …

Si vous voulez suivre les Aventures de Cannelle en vacances :

rendez-vous dans quelques jours sur le blog.

A bientôt !

#Cannellefaitsastar

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Ma Petite Marinière

Toujours dans ma quête du patron original et dans ma découverte des nouveaux créateurs je suis tombée « in love » sur la marque et boutique Orageuse Patterns

Tout d’abord j’ai été vraiment séduite par son site Web: moderne, citadin et avec un zeste d’évasion …

Chaque patron est décliné comme un voyage pour une destination particulière, qui annonce le thème de l’inspiration: Paris, Rome, Copenhague, Oslo, Londres …

« Dis moi ou tu veux aller, je te dirais quoi porter »

Pour chaque modèle il existe aussi plusieurs variations: différentes longueurs, ajout de manches, accessoires etc …

Les lignes pures et classiques des modèles sont toujours agrémentées d’une petite touche qui nous fait dire :

« Wahou ! c’est vraiment ça que je veux porter ! » 

Enfin les photos, les présentations et les stylismes font vraiment haute couture . tout ce que j’aime !❤️

C’est sur le blog de Button me que j’ai découvert la marque. Lauren avait réalisé, dans une tres jolie couleur vert éclatant, le Top Paris

Séduite par ce petit top j’avais ainsi été voir la boutique et encore plus flashé sur la version originelle .

A mi chemin entre la marinière et le tee-shirt, ce petit Top avec sa fermeture apparente au dos et ses dentelles façon rayures me donnaient envie de grand large, de liberté et d’évasion !

Pour ce printemps je sentais qu’il me fallait absolument dans ma garde robe cette nouvelle pièce !

J’ai utilisé un très beau jersey Milano assez lourd de bonne tenue de couleur blanc cassé des Coupons Saint Pierre et de la dentelle noire coton.

Bien que tres fan du modèle j’ai voulu lui apporter ma petite touche perso afin de le faire correspondre encore plus à mes désirs !

 

J’ai choisi une fermeture éclair dentelle noire en rappel des dentelles du devant

Par rapport au patron, j’ai rallongé un peu les manches pour faire plus des manches 3/4 ce qui me semblait plus indiqué avec mon jersey. Et au dos j’ai profité de la mise en place de la fermeture apparente pour créer un pli creux qui donne ensuite l’ampleur au bas du Top.

C’est au cours d’un week-end en Normandie, pour les 500 ans du Havre que j’ai fièrement porté ma Petite Marinière pour vous la présenter.

Je pensais que c’était le lieu parfait pour ce type de vêtements: un bord de mer, une région plutôt tempérée, l’air du large et le vent frais …

En fait il a fait plus 35 degrés pendant tout le week-end et sous le soleil de plomb j’ai eu bien du mal à garder pour la séance photo mon top !!! Et non ! il ne pleut pas toujours en Normandie !!!

Pour commencer la visite je vous emmène à la très célèbre Porte Océane.

L’ensemble monumental projeté par l’Atelier de Reconstruction du Havre a été baptisé « Porte Océane » en référence à l’ouvrage d’Edouard Herriot publié en 1932 (« La Porte Océane ») et en tant que symbole du passage entre la ville et la mer.

À l’occasion de son cinquième centenaire, la cité portuaire invite à découvrir des installations d’artistes à travers toute la ville.

Pour son 500e anniversaire, le Havre a vu les choses en grand:  la cité portuaire, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, a disposé dans toute la ville des installations d’artistes à la renommée internationale.

Vous pouvez apercevoir derrière moi comme en echo à la Porte Océane une »sculpture » blanche cubique, comme une nouvelle porte.

Exemple d’installation des artistes Sabina Lang et Daniel Baumann, cette structure blanche rectangulaire de plus de 11 mètres de haut a été disposée sur la plage du Havre, dans le prolongement de la Porte Océane.

Face à la mer, dos à la ville je suis prête à embarquer vers le nouveau monde …

… à bord d’un grand et légendaire immense paquebot

comme au temps des belles années du France

Ou prendre un peu de altitude sur les hauteurs du Havre dans la commune de Sainte-Adresse,

profiter de la beauté des paysages du haut des falaises …

… et admirer le grand large

Ou Face à la mer ! dans la quiétude de Notre Dame Des Flots

Entrer dans la fraicheur de la chapelle et se recueillir sur tous les disparus en mer …

la Chapelle appartient au paysage, à l’histoire, au culte… depuis 1859, dominant la falaise de Sainte-Adresse, même si, tout comme le Pain de Sucre, érigé quelques mètres plus bas, elle est désormais noyée parmi les résidences construites sur les terrains alentours. Son charme indéniable lui vient de sa situation exceptionnelle, de son jardin des poètes, de ses murs couverts d’inscriptions, de remerciements, de tableaux, de maquettes qui interpellent, interrogent, font travailler l’imaginaire du visiteur. Ils sont des bribes de vies que notre esprit fécond va reconstituer, esquisser, supposer.

… faire le tour de la Chapelle et profiter du parfum des roses du Jardin des Poètes

Tiens! encore une porte face à l’océan …

…  se faire de nouveaux amis

… puis savourer une pause gourmande au jardin

au restaurant sallon de thé Les Enfants Sages

… et terminer la journée par un magnifique coucher de soleil digne d’un tableau des impressionnistes !

Voilà la recette d’un week-end réussi dans un « Havre » de paix éternel

Je vous souhaite de bonnes vacances avec ou sans Petite Marinière …

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Châle Cassiopée pour rêver aux étoiles jusqu’au bout de la nuit …

Apres ces nombreuses journées de canicule, un petit vent de fraicheur  souffle enfin sur la capitale et me permet de  vous présenter mon dernier petit coup de coeur laineux : le châle Cassiopée de La Demoiselle d’Octobre.

J’ai eu l’honneur d’avoir en avant première le patron pour le test de ce châle. Dans les confidences dès le départ, c’est un peu pour moi comme pour l’annonce d’une naissance future que j’ai accompagné Alexia dans ce long travail d’élaboration d’un nouveau patron.

Je me suis intéressée au nom donné à ce châle pour mon inspiration et le choix de la laine.

Et comme j’aime beaucoup les histoires tout ce qui a trait à la mythologie me touche particulièrement!

Dans la mythologie grecque, Cassiopée , épouse de Céphée, roi d’Éthiopie, prétendit un jour que sa fille Andromède était plus belle que les Néréides, nymphes de la mer pourvues d’une beauté incroyable. Outrées par cette insolence, les nymphes demandèrent à Poséidon, dieu de la mer, de les venger de cette insulte. En colère, le dieu envoya un énorme monstre marin, nommé Cétus, ravager les côtes d’Éthiopie. Les tempêtes furent si violentes que, paniqué, Céphée alla demander conseil auprès de l’Oracle d’Ammon de Libye. La cause du malheur provenant de la beauté d’Andromède, l’Oracle dit à Céphée que la seule façon de sauver son royaume était de sacrifier sa fille Andromède au monstre.

Dans la douleur, Andromède fut attachée à un rocher du rivage et donnée en pâture au dragon. Venant d’arracher à Céphée la promesse de lui donner la main de sa fille Andromède en échange de sa libération, Persée surgit sur le dos de son cheval ailé, Pégase.

Pour se souvenir qu’il n’est jamais bon de se vanter, les dieux décidèrent de nommer des constellations en  honneur des protagonistes : Andromède, Persée, Céphée, Cetus et enfin Cassiopée.

Cette dernière est aujourd’hui l’une des constellations les plus remarquables de la Voie lactée.

En reference aux constellations, aux etoiles, je me suis aussi inspirée pour ce patron d’un célèbre tableau de Van Gogh « Nuit étoilée sur le Rhône » .

J’ai porté mon choix sur une laine d’exception . La laine Angel de Debbie Bliss. une petite merveille mohair avec 24 % de soie

Une laine toute douce, moelleuse et aérienne comme un souffle dans la nuit …

C’est une étole printanière avec sa succession de points. Du  jersey simple intercalé par trois bandes pour sertir comme un bijou les bandes de dentelle au point fantaisie.

Cassiopée, est un châle de forme originale, plus proche de l’étole. Avec des pointes triangulaires qui terminent comme une étoile filante le châle.

De bonne longueur et pas trop large il est parfait avec les petites robes d’été !

Un chale élégant et chic !

Je ne vais pas vous mentir, ce tricot m’a demandé pas mal d’attentions! Au point que j’ai dépassé de plusieurs semaines la dateline de la fin du test !

Tout d’abord mon choix de laine (que je ne regrette pas du tout ! ) ne m’a pas facilitée le travail!

Cette laine est tres difficile à détricoter et le mohair travaillé pour plus de beauté en déjaugé donne des mailles tres fines difficile à attraper avec des aiguilles classiques.

Apres, concertation et appel au secours de la talentueuse Katia du Blog de Kabri, j’ai appris et investi dans des aiguilles spéciales avec des pointes tres fines et pointues . Des aiguilles spéciales mohair et dentelle. Ces aiguilles sont en nickel, plaqué cuivre, recouvert d’une fine couche de résine, pour un glissé des mailles parfait. La pointe est acérée, facilitant ainsi le travail des points.
Le câble est en nylon transparent rose-rouge, mince et souple.
La jointure entre les pointes et le cordon est parfaitement lisse et n’accroche pas, ce qui permet de faire glisser le travail en avant et en arrière sans aucun problème.

Avec mes nouvelles aiguilles, je pouvais enfin avancer. Merci Kabri !

Enfin, c’est surtout la conception même de l’écriture du modèle qui m’a beaucoup aidé!

Le grand plus de ce patron, c’est que la créatrice nous accompagne vraiment tout au long du projet. Le point de dentelle est tres bien expliqué en textes (façon anglo-saxonne) ou avec un schéma. chacun(ne) peut y trouver sa façon de tricoter !

Elle a ajouté des photos foccus sur le point et l’on peut bien voir ce que doivent donner les trous-trous ! histoire de ne pas partir à l’aveugle quand on n’a pas encore maitrisé le point !!!

Des petites phrases d’encouragement et d’humour permettent de faire relâcher la tension histoire de ne pas rester en apnée !!!

Mais aussi quelques bons conseils, comme l’utilisation d’anneaux marqueurs, permettent vraiment de surmonter les difficultés et de tricoter cette dentelle jusqu’au bout de la nuit ! (bon, en fait il vaut mieux le faire de jour bien eclairé !!!).

Enfin, je dois reconnaitre que c’est surtout la première bande de dentelle qui m’a paru la plus difficile, le suivantes, ayant mémorisé le point ça passait beaucoup mieux !

C’est ainsi que j’ai pu tranquillement réaliser ma version du châle Cassiopée.

Un châle qui termine bien une tenue habillée

Parfait pour accompagné ma nouvelle robe Jasmin de Dessine moi un patron.

les dentelles se faisant echo

Une étole bien longue pour un joli tombé et légère et aérienne comme une caresse sur la peau …

J’avais prévenu Alexia, que je ne pourrais rendre ma copie à la date prévue faute à un printemps bien chargé !

En effet, le jour de la sortie du patron je terminais à peine ma dernière section de dentelle ! Honte à moi !!!!

Et c’est là que j’ai découvert le semi Kit proposé !

La broche et les anneaux marqueurs qui accompagnent le patron sont vraiment la touche finale de ce tres beau modèle !

Vous commencez à me connaitre, j’aime toujours mettre une petite touche d’originalité dans mes réalisations et ces accessoires sont parfaitement dans le ton du modèle ! De quoi signer votre oeuvre en choisissant la couleur des marqueurs avec celle de votre laine!

J’ai de suite commandé un des kits avec en tête de coudre les anneaux marqueurs aux pointes de l’étole et comme un bijou épingler la broche.

Broche  mise en valeur sur une section jersey.

Une étole qui vole au vent et se joue des ombres du soir qui tombe …

Une étole qui va m’accompagner tres souvent et en toute saison sur mes tenues préférées !

Merci à La Demoiselle D’octobre pour sa confiance et sa patience !

Vous pouvez retrouver le patron et le semi Kit sur son blog ici à la rubrique « Mes Patrons de tricot » ou sur Ravelry Designers by La Demoiselle d’octobre

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Ma robe Jasmin de Dessine moi Un Patron

Cette année je suis invitée à deux mariages dont un dans mon cercle familial proche.

Pour cet évènement particulier et exceptionnel il me fallait bien évidement deux tenues pour faire honneur aux mariés mais surtout une robe qui me corresponde et une robe que je pourrais remettre !!!

Une robe cocktail (donc courte), chic et élégante …

Dès cet hiver j’avais  passé en revue les sites de tenues de cérémonies pour en dégager les tendances et me faire à l’idée de ce que je pourrais porter. Mais aucune robe n’avait attirée particulièrement mon attention et n’étais vraiment sorti du lot !

Soit la matière, soit la longueur, soit la surcharge … rien ne me convenait vraiment !

Et c’est pourquoi l ‘idée s’est immiscée petit à petit en moi de me coudre ma tenue …

Why not ?

Délaissant les sites de prêt à porter je me suis donc concentrée sur les patrons de couture et surtout ceux des créateurs indépendants ! En y réfléchissant la solution la plus facile d’aller voir les sites de patrons Burda ne m’a pas effleurée ! Et pourtant je suis certaine qu’il doit y avoir de nombreux modèles …

Non, je cherchais THE tenue ! La robe UNIQUE !

Et c’est ainsi que j’ai découvert la créatrice de Dessine Moi un Patron.

Emilie est une jeune femme dynamique, dentiste et maman de 2 petits garçons, passionnée de mode. Bien dans son époque! Bien dans sa vie ! Et avec un petit rien de féminité et de romantisme moderne dans ses créations qui m’a tout de suite séduit !!!

Parmi les patrons qu’elle propose, j’ai trouvé ma ROBE !

C’est le modèle Jasmin.

Jasmin est une robe d’hiver mais avec des atouts charmes qui lui permettent de vous accompagner au bout de la nuit : un large décolleté V devant et dos, peu profond mais échancré sur les épaules, et une découpe buste qui joue les bustiers en trompe l’œil.
Sa jupe peut être réalisée en 2 longueurs : juste au dessus du genou ou mi cuisse. Sa coupe appuyée au buste et toute en volume sous la ligne de taille très haute vous permettra d’éviter la pose d’un zip avec un tissu présentant un peu d’élasticité, mais le patron vous permet aussi de poser un zip coté si vous décidez de monter une taille en dessous afin d’être plus près du corps.

Le premier mariage étant au mois de Juin dans la région lyonnaise, il me fallait envisager une version plus estivale de ce patron.

Je gardais en tête le corsage en dentelle qui est pour moi tres féminin et met vraiment en valeur le décolleté.

Sur le modèle les manches sont longues j’ai opté pour des manches un peu plus appuyées (plus près du corps) et 3/4 , juste en dessous du coude. Cette longueur pouvant être assimilée à la longueur d’un petit boléro .

J’ai choisi de la dentelle extensible comme préconisé par la créatrice afin de rester confortable au niveau des emmanchures et tailler le corsage en 40 afin de garder l’aisance nécessaire pour l’enfiler sans zip.

La jupe est coupée en 38 et j’ai ajusté ma longueur au dessus du genoux pour garder le coté corolle de la jupe que je trouve tres beau !

Enfin pour mon tissu principal je suis partie sur un tres beau satin de coton de chez Cousette, satin de coton noir parsemé de zébrures ivoire. Tissu relativement épais et légèrement stretch.

La réalisation de la robe a été vraiment un plaisir! Emilie sur son blog propose de nombreuses versions et un pas à pas détaillé en photos pour les points techniques.

Toutes les pièces s’embraquent à merveilles sans problèmes. Et il n’y a aucune difficulté majeur .

Je vous laisse juger du résultat

Pour la cérémonie je l’avais juste accompagnée d’un collier de perles qui rendait écho au côté nacré de la dentelle du corsage

Un chapeau bicolore,

une petite minaudière en dentelle écrue de chez Naf Naf

et mon indispensable éventail en dentelle noire complétait ma tenue.

(éventail acquis à Barcelone au cours de vacances précédentes qui ne me quitte pas cette année avec la canicule !)

N’ayant pas eu le temps nécessaire à un shooting plus appuyé lors de cette belle journée, c’est à Pontoise que je vous révèle les détails de ma robe Jasmin.

Focus sur la haut du corsage devant …

Et dos …

J’aime bien la taille haute qui dessine une jolie silhouette …

et le magnifique décolleté dos …

 les plis qui donnent l’ampleur « raisonnable  » de la jupe

Une robe dans laquelle je me sens à l’aise, chic et sans restrictions …

Une robe à mon image …

Romantique et moderne !

 

 

 

Mon châle Versatile pour le Kal des beaux jours

Il y a quelque temps la La Demoiselle D’Octobre avait un lancé un Kal tricot pour le printemps: #KALdesbeauxjours.

Pour participer il fallait réaliser un modèle de son choix qui nous donnait envie de célébrer l’été un modèle pour attendre avec plaisir les beaux jours !

J’ai pour ma part porté mon dévolu sur le patron du châle de Rose, le Le Versatile du blog de Dream Little Doll.

Dans mon premier épisode ici, je vous expliquais les raisons de mon choix ainsi que celui de la couleur.

Un beau jaune lumineux et un violet profond, associé à la laine de Mon Sheep Shop. La laine fairy en colori Fée Carabosse.

Mon point de départ …

Je ne vous en avais pas plus dévoilé gardant le mystère entier …

Aujourd’hui fin de ce Kal, je vous raconte toute l’histoire …

Ce modèle de forme carré, se compose d’un jeu de rayures entrecoupées par des segments de dentelle

les rayures vont en croissant ce qui donne un effet de profondeur à l’ouvrage

et le contraste des couleurs permet de faire bien ressortir le point ajouré

Difficile de bien se rendre compte tant que l’ouvrage n’est pas bloqué, mais le premier point fantaisie est formé d’un motif géométrique comme des petits pavés alors que pour le second c’est plus des rosaces ou comme des fleurs en boutons …

Le tout assemblé par des espaces de point mousse qui adoucit le coté stricte et géométrique de l’ensemble

Avec mon jaune d’or et ma laine à paillettes mon ouvrage a fait rentrer le soleil et les beaux jours dans mon salon !

un petit air de printemps à Paris !

une douce musique de Pâques pour accompagner le son des clochettes de mes petits lapins

un vrai ouvrage pour les beaux jours !

La seconde partie est à tricoter en symétrie

Apres mon jaune lumineux et solaire, ma couleur violette fait ressortir encore plus le contraste

Au final un châle « reversible » !

Qui permet de jouer sur toute la gamme des sentiments

Sur les contrastes entre l’ombre et la lumière

Un châle parfait pour mon week-end en bord de mer !

Entre ciel et terre au bord des vagues …

Discrètement lové à l’ombre pour un petit moment de détente et de repos …

ou en pleine lumière sous les feux d’un beau soleil royal …

comme une star sous les sunlights !

mais surtout indispensable quand le vent se lève pour se protéger contre des courants d’air maritimes !

ou d’un éventuel petit air frais du matin…

Et défiler comme sur la croisette …

ou rever dans un écrin de fleurs …

sous un arche de verdure

Et porter ses couleurs telles un étendard !

Violet : coté fleurs. La discrète, timide et secrète

ou jaune: coté soleil. La lumineuse, solaire, pétillante

Voici ma version du modèle Versatile.

Et ma participation au #KALdesbeauxjours

Si vous voulez vous aussi l’interpréter retrouvez ce patron dans la boutique Etsy de Dream little Dolclic-clic en français et en anglais.

Ainsi que de nombreuses autres petites merveilles !

Pour jouer votre partition et orchestrer vos couleurs selon votre humeur et votre personnalité …

Pour voir les réalisations des autres participantes au #KALdesbeauxjours, c’est ici en vous laissant porter par l’inspiration musicale tres enchanteuse de La Demoiselle D’octobre 😘

Ma seconde version de la blouse #georgeLAP

Comme je vous l’avais dit dans mon précédent article (ici), j’ai réalisé deux versions de ma blouse George de Louis Antoinette.

J’ai présenté en premier ma préférée, celle qui je trouve est la plus réussi mais j’avais fait une première ébauche que je viens vous montrer quand même.

Ma première idée était de donner plus de contrastes dans le jeu de matière et de couleur pour ce top.

J’avais pour cela mis mon choix dans un voile de coton des Coupons St Pierre. un voile de coton brun avec des motifs floraux un peu argentés tres discrets. Avec une impression de faux marbré …

J’avoue que dans le magasin j’ai vraiment craqué pour ce tissu et j’avais de grandes aspirations pour qu’il se transforme en blouse étincelante !

Je comptais le marier avec de la dentelle écrue, provenant aussi des Coupons St Pierre et la border d’un biais argenté pour la faire ressortir

J’imaginais déjà le mariage parfait, l’association unique et originale …

Mais c’était sans compter la fragilité du tissu !

Je me suis d’abord rendu compte tres vite que le biais faisait too much !

« Trop de brillant, tue le brillant !!! »

De même le biais argenté métallique était trop « raide » en association avec la légèreté de mon tissu …

J’ai du tout défaire. ce qui ne me gène pas plus que ça … sauf que mon tissu se déchirait au fur et à mesure !!! 😱

C’était aussi mon premier éssai du patron, et j’avais été un peu « faible » au niveau des crans et indications de couture …

Bref! j’ai vu le moment ou j’allais tout jeter !!!

Avec patience et doigté j’ai sauvé la situation, mais de justesse et j’avoue que je focalise toujours sur mes découpes de devant, traquant avec un regard perçant les défauts et imperfections …

J’ai choisi de ne mettre la dentelle (seule) qu’au dos pour plus de fluidité avec mon tissu récalcitrant !

Au final, je ne suis pas entièrement satisfaite de mon résultat, car ce n’est pas exactement ce que j’imaginais …

Mes difficultés pour les découpes de devant ne rendent pas un résultat aussi parfait que pour ma seconde version et me gênent aussi un peu …

Enfin mon tissu se froissant beaucoup, même en sortant de la table à repasser, je trouve que je fais un peu « chiffon » …

Mais je vous laisse juge !

en focus

ma dentelle au dos

Pour jouer au sept familles !

je commence une collection ! …

Dans la famille Louis Antoinette je voudrais la blouse #george !

Voici ma seconde première version de la blouse George de Louis Antoinette!

Il va falloir que l’on s’apprivoise toutes les deux pour vivre de belles aventures …

Trouver l’association vestimentaire qui la sublimera …

Short en jean pour contraster ?

Pantalon blanc pour faire ressortir la dentelle ?

Je suis à l’écoute de vos suggestions

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

En Parisienne à Giverny

Si je suis plutôt silencieuse ces derniers temps c’est parce qu’avec les beaux jours et parce que c’est une année chiffre rond pour moi  je bouge pas mal, visite beaucoup et pour toutes ces occasions je couds aussi beaucoup !

Je m’aperçois à ma plus grande joie que c’est bien plus rapide de se faire une cousette pour un week end particulier ou une destination originale que de rédiger un article sur cette fameuse cousette ! je deviens vraiment couture addict !!!

Résultat, j’ai pleiiiiiiiiiin de trucs à vous montrer !

Je vais essayer de rattraper mon retard et vous dévoiler peu à peu mes projets couture … et vous faire partager mes dernières destinations

Le week-end de l’ascension nous avions projeté d’aller à Giverny visiter la maison Monet, ses jardins et flâner sur les lieux des « Nymphéas noirs » de Michel Bussi. Un polar qui m’a bouleversé, emballé et époustouflé ! Je vous le conseille vivement en lecture de vacances si vous ne l’avez pas encore lu …

Rappelez vous pour ce pont du mois de mai, le soleil et la chaleur estivale était annoncé et au rendez vous, et plus les jours s’écoulaient plus j’avais en idée fixe de ma coudre dans un tissu léger  La Parisienne en été de … Louis Antoinette ( tiens, tiens ! encore eux !!! 😘)

J’avais vu une tres jolie version sur le blog Petits Bonheurs dans mon atelier ici. qui me trottait dans la tete …

La Parisienne en été c’est en fait une « fausse  » robe.

C’est une jupe taille haute et un haut dos nu en deux versions : échancré ou entrouvert .

Un ensemble ludique qui permet plein de compositions différentes et une multitude de versions …

On peut porter indifféremment la jupe  et le top ensemble ou séparé.

Le hasard faisant bien les choses je suis tombé sur un tissu frais et fleuri avec un tres joli imprimé qui m’a de suite fait penser à un jardin en fleurs …

J’avais exactement 3 jours pour me faire l’ensemble, défi relevé sans difficulté et avec grand plaisir !

Mon tissu tres coopératif et un patron assez simple ont permis ce petit défi parsonnel .

C’est un tissu sur fond crème avec des fleurs largement écloses dans les tons de rose, corail et prune

La jupe à plis s’évase autour de la taille dans un joli tombé.

Taille haute, marquée par une ceinture plate

pour info j’ai rallongé la jupe de 15 bons cm pour qu’elle m’arrive à mi mollets comme je le souhaitais

et j’ai choisi la version dos entrouvert

Version plus adaptée à ma « sensibilité »

Je n’ai pas eu le temps d’aller acheter une fermeture invisible, mais elle reste quand même discrète dans les plis de la jupe

C’est l’occasion aussi de vous présenter Victoria ma nouvelle collaboratrice qui vient d’intégrer pour mon plus grand bonheur mon petit atelier. Mais rassurez-vous (pour les fans) Cannelle reste mon mannequin vedette et chouchou et il n’est pas du tout au chômage !

Disons juste que pour certaines cousettes Victoria est plus … adéquate !

Mais direction la Normandie et plus particulièrement le Vexin bossu

 Et laissez vous embarquer à bord de Air Rose and Mine

« Le jour paraît sur Giverny.
Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies.

….

Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé … »

Monet s’installa à Giverny en 1883. Il transforma inlassablement un domaine délaissé en un chef d’oeuvre floral, inspiration de nombre de ses plus grands chefs d’oeuvre. Peintre en son jardin, Monet l’était aussi de par le monde, et s’éloignait pour de longues campagnes de peinture.

Passionné par le jardinage autant que par les couleurs, il a conçu son jardin de fleurs et son jardin d’eau comme de véritables œuvres. En se promenant dans son jardin et dans sa maison, les visiteurs ressentent toujours l’atmosphère qui régnait chez le maître de l’impressionnisme et s’émerveillent devant les compositions de fleurs et devant les nymphéas qui ont été ses sources d’inspiration les plus fécondes.

Alors en avant pour la visite !

Je tiens à remercier particulièrement ma fille photographe de ce jour merveilleux qui avec beaucoup de talent a su si bien capter toute la magie des lieux en donnant l’illusion que nous étions seuls à visiter …

 » Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes … »

 

 

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer